Débat des vice-présidents : une mouche se pose sur la tête de Mike Pence, l'équipe de Joe Biden tourne l'incident à son avantage

Débat des vice-présidents : une mouche se pose sur la tête de Mike Pence, l'équipe de Joe Biden tourne l'incident à son avantage
International

BUG - Une mouche, longuement posée sur la tête du vice-président Mike Pence, a été la star du débat ce mercredi 7 octobre entre lui et Kamala Harris, la démocrate qui brigue son poste... où l'on entendait les mouches voler. Une opportunité en or pour les démocrates.

Une mouche, star du débat des vice-présidents américains, très attirée par la chevelure argentée du vice-président. Le débat avec la sénatrice Kamala Harris était déjà bien entamé lorsqu'une mouche est venue se poser sur la chevelure blanche de Mike Pence, durant environ deux minutes, sans que celui-ci ne semble s'en rendre compte. Un incident déclenchant immédiatement une volée de messages hilares sur les réseaux sociaux.

Se vantant d'avoir eu "le meilleur siège de la soirée", un compte Twitter dédié, @MikePenceFly (soit littéralement "Mouche de Mike Pence"), a engrangé en quelques minutes plusieurs milliers d'abonnés (plus de 8.000 abonnés à 6 heures du matin et 1 abonnement à Mike Pence).

Lire aussi

Un incident récupéré par l'équipe de Joe Biden

Réputée pour sa réactivité et son humour, l'équipe de campagne du candidat Joe Biden, dont Kamala Harris est la colistière, a immédiatement cherché à tourner l'incident à son avantage. Le compte officiel du candidat publiait même une photo de Joe Biden, le regard malicieux, tenant une tapette à mouches orange dans les mains, accompagnée du message : "Versez 5 dollars pour aider cette campagne à prendre son envol".

Quant à l'équipe de campagne, elle a carrément fait la promotion de tapettes à mouches sur le site du candidat démocrate pour 10 dollars l'unité : "Chassez les mouches et les mensonges" écrit-elle, en faisant rimer "flies" ("mouches" en français) et "lies" ("mensonges").

A noter que la mouche qui tourne autour de Mike Pence fait l'objet de plaisanteries, y compris dans son propre camp, ici le sénateur du Kentucky Rand Paul, parlant d'un mouchard (le "bug", insecte en anglais, du tweet).

Une référence aux républicains accusant l'administration Obama d'avoir espionné la campagne Trump en 2016.

Toute l'info sur

Présidentielle US : Trump vs Biden, l'affiche d'une élection imprévisible

Suivez les dernières informations sur l'élection présidentielle américainePODCAST EXCLUSIF : Far West. Suivez les élections dans la peau d'un électeur américain

En vidéo

VIDÉO LCI PLAY : Mike Pence VS Kamala Harris : les temps forts

Joe Biden avait lui-même été dérangé par un animal volant lors d'un discours sur l'environnement fin septembre. "Désolé. C'était un insecte", avait-il dû expliquer après l'avoir vivement chassé de son cou. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Jody éliminée de "Koh-Lanta" : "Je suis soulagée que ce soit terminé"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent