VIDEO - Des pluies diluviennes s'abattent sur le Japon : onze morts et quatorze disparus

DirectLCI
CATASTROPHE - Des pluies d'une ampleur sans précédent ont provoqué des crues gigantesques jeudi 6 juillet dans le sud-ouest du Japon. Au moins onze personnes ont péri et 14 sont portées disparues. Les secours s'affairaient ce vendredi pour évacuer les sinistrés et retrouver d'éventuels disparus.

Le Sud-Ouest du Japon est meurtri. En deux jours, onze personnes sont mortes et 14 sont portées disparues après des inondations et des glissements de terrain dus aux pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays depuis jeudi. Plusieurs secteurs de Kyushu, l'île la plus méridionale de l'archipel, sont toujours en état d'alerte et 140.000 personnes ont reçu un ordre d'évacuation, alors que la dépression se dirige vers le nord.

   

Dans la préfecture de Fukuoka qui comptent cinq millions d'habitants, il est tombé jusqu'à 600,5 mm d'eau par mètre carré en 48 heures, ce qui représente un mois et demi de précipitations, selon l'agence météorologique nationale. Plus de 12.000 hommes issus de l'armée, de la police et des pompiers sont mobilisés pour désenclaver les secteurs devenus inaccessibles en raison des glissements de terrain. Le nombre de personnes bloquées est estimé à plus de 1.100, a rapporté la chaîne de télévision publique NHK.

Un risque accru de glissement de terrain demeurePorte-parole des services de gestion de crise

La ville durement touchée d'Asakura offre un spectacle de désolation : voitures enfouies dans la boue, maisons traditionnelles aux jolis toits de tuiles penchées sur le côté ou toutes tordues, berges éventrées, arbres abattus... "Mes parents sont toujours coincés avec 16 autres personnes dans la zone de Kurogawa. Je n'ai absolument aucune information concernant la situation sur place, et je ne peux donc qu'attendre ici dans l'espoir qu'ils soient sauvés par hélicoptère. C'est pareil pour tout le monde ici", a raconté à l'AFP une habitante.


L'Agence de météorologie prévoit encore 25 centimètres de pluie jusqu'à samedi matin. Conséquence, "un risque accru de glissements de terrain demeure", a déclaré  une porte-parole des services de gestion de crise, précisant que "certaines parties du nord de Kyushu ont connu des niveaux de précipitations sans précédent".

  

De son côté, la Maison impériale a annoncé que, par respect pour les habitants de la région affectée par cette catastrophe naturelle, la petite fille de l'empereur Akihito, la princesse Mako et son fiancé avaient décidé de reporter une conférence de presse prévue samedi au sujet de leurs fiançailles.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter