VIDEO - Des tirs contre le quartier général de la police de Dallas, le suspect retrouvé mort

International

ÉTATS-UNIS - Un assaillant a tiré sur des policiers ce samedi 13 juin à Dallas. Les snipers disent avoir blessé le principal suspect retranché dans un véhicule blindé. Selon les forces de l'ordre, il serait mort.

Une fusillade a éclaté ce samedi 13 juin devant le quartier général de la police de Dallas, a annoncé le chef de la police de la ville texane. Peu après minuit, une camionnette, décrite par un témoin comme blindée, a embouti des voitures de patrouille de police au quartier général et son occupant a ouvert le feu. Des explosifs ont par ailleurs été trouvés sous un véhicule de police.

Après la riposte des policiers, le fourgon, poursuivi par les forces de police, a pris la fuite avant d'être bloqué sur le parking d'un restaurant. Des négociations avec la personne à bord du véhicule ont été entamées par une équipe du SWAT, selon CNN . Quelques heures plus tard, la police de Dallas a indiqué sur Twitter que le suspect était mort.

Le suspect mort, la police a envoyé un robot pour contrôler son véhicule et vérifier la présence ou non d'explosifs à bord. Car l'auteur de la fusillade avait installé des bombes artisanales à plusieurs endroits à proximité du poste de police. L'un de ces engins a d'ailleurs explosé lorsque les forces de l'ordre ont tenté de le désamorcer, sans toutefois faire de victime. A l'intérieur de la camionnette, deux autres bombes artisanales ont été découvertes.

Il s'agirait d'un père en colère

Si son identité n'a pas été confirmée, le suspect aurait affirmé s'appeler James Boulware, un homme d'une cinquantaine d'années fiché pour port d'arme et violences domestiques. Il aurait expliqué à la police être un colère car un juge lui aurait retiré son fils, et l'aurait traité de terroriste, selon le chef de la police de Dallas David Brown. Alors que les premiers témoignages évoquaient la présence de quatre assaillants, la police a finalement estimé que l'homme était probablement seul.

David Brown a par ailleurs précisé que des sacs, dont l'un contenait des bombes artisanales, "avaient été dispersés sur tout le devant et les côtés du quartier général de la police". L'un de ces engins a d'ailleurs explosé plus tard, rapporte la police, alors qu'un robot de déminage tentait de le désamorcer. Aucune victime n'est à déplorer. La police a par ailleurs qu'il ne s'agissait pas d'un acte de terrorisme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter