"Désastre" après le passage d'Harvey : les images des inondations et des dégâts au Texas

CATASTROPHE – Si l’on n’en est pas encore aux mêmes images qu’après le passage de Katrina à La Nouvelle-Orléans en 2005, les autorités ont dressé un premier bilan, 24 heures après l’arrivée de l’ouragan Harvey sur le Texas. Des inondations "extrêmement graves" et des dégâts ravagent le sud-est de l’Etat. Et le pire reste sans doute à venir.

"Il faudra des années pour nous remettre de ce désastre". Le premier bilan tiré par l’Agence fédérale des situations d’urgence, 24 heures après le passage de l’ouragan Harvey sur les côtes du Texas, a de quoi inquiéter : des milliers d’habitants sans domicile, des toits qui s’envolent, des routes et des maisons inondées. Reclassé en tempête tropicale, Harvey a déjà causé des dommages "qu’il faudra mettre des années à réparer", ont déclaré les autorités. Au moins deux personnes ont trouvé la mort.


Le plus puissant ouragan à toucher le Texas depuis plus de 50 ans est accompagné de pluies diluviennes et de forts vents. Une femme a péri à l’ouest de Houston alors qu’elle circulait dans une rue inondée. Avec une tempête qui progresse très lentement, les pluies sont intenses et les eaux sont repoussées vers l’intérieur des terres. Plus de 1.000 mm de précipitations sont attendus par endroit d’ici à mardi.

Un peu partout, les arbres sont à terre, des maisons détruites, quand elles ne sont pas inondées. Bon nombre d’habitants de cette zone sud du Texas ont trouvé refuge dans les écoles ou les gymnases. Plusieurs localités sont désormais privées d’électricité et de réseaux téléphoniques. Et nombreux sont ceux qui ont préféré prendre la route pour quitter une zone où vivent plusieurs millions d’Américains sous la menace des dégâts causés par Harvey. Les routes ne désemplissent pas de voitures. Plus de 230.000 personnes résidant le long du Golfe du Mexique ne peuvent plus rentrer chez elles. 


Le maire de Houston, Art Acevedo, a appelé les habitants à rester chez eux. "Il y a beaucoup de personnes en détresse dans la rue qui appellent le 911, épuisant les ressources dont nous avons besoin. Vous pouvez aider en restant loin des rues", écrit-il sur Twitter.

Même les centres pénitenciers de la zone impactée ont été évacués et quelques 4.500 détenus ont dû être transférés.


Une personne est décédée dans l’incendie de sa maison à Rockport, au nord de Corpus Christi, là où Harvey a touché terre en premier. Des câbles électriques arrachés jonchent les rues inondées. Des débris de bâtiments, des éclats de vitrines de magasin sont visibles sur les trottoirs. "C'était terrible", a confié un habitant de 57 ans, Joel Valdez, dont la tempête a emporté une partie du toit. Avec des "inondations catastrophiques et potentiellement mortelles, des maisons et bâtiments soufflées ou prises dans les eaux, et des secours qui peinent à arriver sur place, les autorités craignent que le bilan dans la zone de Corpus Christi ne s’alourdisse. "Des entreprises et des maisons ont été complètement détruites et, à coup sûr, un grand nombre de vies vont être perturbées de manière importante", a déclaré C.J. Wax, maire de Rockport, sur la chaîne de télévision MSNBC.

En vidéo

Texas : des images de désolation après le passage de l'ouragan Harvey

Les plateformes pétrolières à l'arrêt

Les garde-côtes sont intervenus pour secourir une quinzaine de personnes en mer. Les marinas des différentes stations balnéaires et villes portuaires sont remplies de bateaux partiellement noyés ou échoués au milieu de la route. Le Texas s’inquiète notamment pour ses installations pétrolières au large des côtes, dont certaines ont été mises à l’arrêt par sécurité. Le niveau de la mer a augmenté de plusieurs mètres sous la poussée d’Harvey et menace les plateformes. Le port de Houston, principal plateforme pétrochimique portuaire du pays, avait fermé dès vendredi. La conséquence économique est aussi difficile pour les Texans, qui voient l’essence se raréfier et son prix augmenter.


Dans des communes à proximité de Houston, une tornade s’est également formée, faisant s’envoler les toits des structures tandis que la pluie redoublait. Mais les vents se font nettement moins forts au fil des heures.

En vidéo

Alors qu'Harvey sévit, une tornade frappe aussi le Texas

Donald Trump a signé dès vendredi un décret de catastrophe naturelle. Samedi, le président des Etats-Unis a demandé à ses équipes de rester "pleinement mobilisées". Les autorités ont annoncé que 1.800 membres des forces armées étaient sur le pont pour participer aux opérations de recherches et de secours. Des hélicoptères de l'armée y prennent part également. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Harvey frappe les Etats-Unis

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter