VIDÉO - Donald Trump accueilli par des huées dans le public lors d'un combat de l'UFC à New York

VIDÉO - Donald Trump accueilli par des huées dans le public lors d'un combat de l'UFC à New York
International

FALLAIT PAS L'INVITER - Présent dans le public lors d'un événement de l'UFC samedi soir au Madison Square Garden, à New York, le président américain Donald Trump a été hué par une partie des spectateurs, qui ont également entonné des chants à son encontre.

Décidément, les sifflets et huées suivent Donald Trump à chacun de ses déplacements (en dehors des meetings où il s'adresse à ses supporters). Six jours après avoir été sifflé à Washington lors d'un match de base-ball entre Washington et Houston, le président américain a été hué samedi par des spectateurs lors d'un événement de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), célèbre organisation de combats d'arts martiaux mixtes (MMA) au Madison Square Garden, à New York.

Alors que l'événement principal de cette soirée était le combat entre Nate Diaz et Jorge Masvidal, partisan déclaré de Trump, pour la ceinture "BMF", le chef d'Etat a fait son apparition au MSG peu avant 22h, provoquant une réprobation plus bruyante que les quelques applaudissements et encouragements. La venue de Trump dans sa ville natale a également suscité une  manifestation de quelques dizaines de personnes à l'extérieur de la mythique salle new-yorkaise.

Des chants anti-Trump également entonnés

Assis au troisième rang le plus proche de l'octogone, le président, qui a passé trois heures sur place, était accompagné de ses fils Donald Jr et Eric et de plusieurs responsables du parti républicain. En plus de la bronca reçue à son entrée dans la salle, le président américain a également été la cible de chants anti-Trump, certains spectateurs entonnant notamment la chanson du rappeur américain YG, "F*** Donald Trump" en duo avec Nipsey Hussle, abattu en avril dernier à Los Angeles.

Le président n'a pourtant pas économisé sa peine pour relever les applaudissements dispensés à son égard, qualifiant d'abord de "fake news" les rapports selon lesquels il avait été hué :

Ensuite, en relayant le tweet de la combattante Tana LaRosa. Cette dernière, qui ne fait pas mystère de sa sympathie pour le président, avait partagé une vidéo de l'arrivée de ce dernier, qualifiant l'ambiance générale de "réaction positive", quand celle-ci laisse à entendre bien plus de huées que d'applaudissements, au point de couvrir la bande sonore :

A un an de l'élection présidentielle, Donald Trump est sous le coup d'une enquête en vue de sa destitution lancée par l'opposition démocrate qui domine le débat politique. Dans un pays profondément clivé sur sa personne, il compte pour sa part se faire réélire en misant notamment sur une base fidèle d'électeurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter