VIDÉO - "Pocahontas" : la "blague" douteuse de Trump devant des Amérindiens fait scandale

DirectLCI
TACLE – Alors qu'il accueillait des anciens combattants amérindiens à la Maison Blanche lundi 28 novembre, Donald Trump en a profité pour affubler (une fois de plus) la sénatrice Elizabeth Warren du surnom de "Pocahontas".

Donald Trump a décidément une dent contre Elizabeth Warren. Alors qu’il recevait des anciens combattants amérindiens à la Maison Blanche lundi, le président américain a comparé la sénatrice démocrate du Massachusetts à une héroïne indienne popularisée par Disney : "Vous étiez ici longtemps avant nous. Même si nous avons une représentante au Congrès qui est - disent-ils – là depuis très longtemps. Ils l'appellent Pocahontas", a-t-il lancé lors d’une cérémonie rendant hommage aux Navajos réquisitionnés par l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. 


Un tacle adressé à Elizabeth Warren qui revendique ses origines amérindiennes. Lesquelles sont régulièrement pointées par le président américain. Invitée à réagir sur la chaîne MSNBC, elle a déploré cette nouvelle attaque : "Il est profondément regrettable que le président des Etats-Unis ne puisse même pas mener à bien une cérémonie en l'honneur de ces héros sans lancer des insultes racistes". 


Des accusations "ridicules", a estimé la porte-parole de Donald Trump, Sarah Sanders. Selon elle, les paroles présidentielles n’ont aucune connotation raciste . "Je pense que ce que la plupart des gens jugent offensant est le fait que la sénatrice Warren mente sur ses origines pour promouvoir sa carrière".

Une cible régulière

Ce n’est pas la première fois que le président américain ironise sur les origines d’Elizabeth Warren. En juin 2016, il avait ainsi écrit sur Twitter : "Je regrette vraiment de l'avoir appelée Pocahontas, car c'est une grande insulte pour Pocahontas. Alors, Pocahontas, je voudrais m'excuser".  

Plus récemment, le président s’était encore moqué de la sénatrice du Massachusetts – toujours sur le réseau social. Celle-ci assurait que les élections démocrates avaient été truquées : "Pocahontas vient de déclarer que les Démocrates, menés par la légendaire escroc Hillary Clinton, ont truqué les Primaires ! FBI et Département de la Justice, allez-y".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter