Attaque à Glasgow : six blessés, le suspect abattu

Attaque à Glasgow : six blessés, le suspect abattu
International

INQUIÉTUDES - Un incident qualifié de "majeur" a eu lieu dans le centre-ville de Glasgow ce vendredi. Selon la police, six personnes ont été blessées lors d'une attaque au couteau. Le suspect a été abattu.

La police écossaise a tué ce vendredi le suspect d'une attaque à Glasgow ayant fait six blessés, dont un membre des forces de l'ordre, dans un hôtel accueillant des réfugiés et qui n'est pas considérée comme terroriste par les enquêteurs. Un important dispositif policier a été déployé en début d'après-midi dans le centre-ville après ce qui a été présenté par les médias britanniques comme une attaque au couteau. Cependant contrairement à l'attaque de samedi dernier à Reading, les faits survenus à Glasgow ne sont pas du "terrorisme", selon la police, qui assure que tout danger pour la population est écarté.

L'homme "sur lequel la police a ouvert le feu est mort. Six autres personnes blessées sont à l'hôpital, dont un policier, qui se trouve dans un état critique mais stable", a déclaré sur Twitter un responsable de la police écossaise, Steve Johnson. D'après la fédération de la police écossaise, une organisation qui représente les agents des forces de l'ordre, le policier blessé a été poignardé.

L'attaque s'est produite dans un hôtel

Selon la BBC, l'incident s'est produit vers 12h50 (heure locale, soit 11h50 à Paris) à l'intérieur de l'hôtel Park Inn, situé sur West George Street, en plein cœur de la capitale écossaise. Selon l'association Positive action in housing, spécialisée dans le 

logement de migrants, l'établissement accueillait des demandeurs d'asile mis à l'abri pendant le confinement imposé pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. L'Association kurde écossaise, citée par le journal Glasgow Times, a précisé qu'une centaine de demandeurs d'asile étaient hébergés dans cet hôtel et se plaignaient d'être bloqués à l'intérieur, sans argent, tandis que certains souffraient de problèmes de santé.

L'attaque a fait réagir la classe politique britannique. "Les nouvelles du centre-ville de Glasgow sont terribles. Mes pensées vont à toutes les personnes impliquées", a tweeté la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon.

Le chef du gouvernement britannique, Boris Johnson, a également réagi dans un tweet évoquant un "terrible incident". "Je pense à toutes les victimes et à leurs familles", a-t-il ajouté avant de remercier les services d’urgence.

Cet incident survient six jours après la mort de trois personnes dans une attaque au couteau à Reading, une attaque qualifiée de terroriste par la police britannique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent