VIDEO - "Trump risque d'inciter à la violence", alerte Leah Pisar, ex-conseillère de Bill Clinton

VIDEO - Leah Pisar, une ancienne conseillère de Bill Clinton livre son analyse sur la situation

ANALYSE - Cette présidentielle américaine s'enfonce dans un suspens qui pourrait durer des jours et des jours. Pour Leah Pisar, ancienne conseillère de Bill Clinton, cette situation pourrait amener Trump à s'accrocher au pouvoir, en multipliant les procès.

Les observateurs les plus prudents l'avaient prédit : les résultats de cette présidentielle américaine ne seraient pas connus avant des jours, voire des semaines. Tant dans le camp démocrate que républicain, chacun revendique la victoire et désormais, tout pourrait se jouer devant la justice. 

Pour Leah Pisar, ancienne conseillère de Bill Clinton sous sa présidence, la situation s'enlise et pourrait aboutir à quelque chose de réellement inquiétant : un Donald Trump qui se riverait à la Maison-Blanche en multipliant les recours en justice, malgré des résultats en faveur de Joe Biden. 

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

La situation devient franchement inquiétante- Leah Pisar, ancienne conseillère de Bill Clinton

Selon elle, le problème de cette situation réside dans le fait que "le système américain est extrêmement compliqué". "Donald Trump a fait une déclaration très violente cette nuit. Il est allé à la télé vers 2h30 du matin pour dire, en gros, qu'il n'accepterait pas tout résultat qui donnerait Joe Biden gagnant." Une prise de position qui vaut surtout pour les Etats-clés où les votes par anticipation "n'ont pas encore été comptés et auraient tendance à favoriser Biden", explique l'ancienne employée de l'administration Clinton. 

Si tel était le cas, elle prédit d'ores et déjà une offensive de Donald Trump, pour rester à son poste. Leah Pisar estime que si Biden est donné gagnant, "Trump va se déployer, risque d'inciter à la violence, risque d'intenter des procès partout pour essayer de ré-aiguiller ce train vers une conclusion qui lui convienne. La situation devient franchement inquiétante".

Lire aussi

A l'heure où nous écrivons ces lignes, l'ancien vice-président démocrate Joe Biden devance légèrement le président républicain Donald Trump au nombre des grands électeurs. Un candidat doit atteindre la barre des 270 grands électeurs pour être élu. Cette nuit, chacun des camps a revendiqué la victoire à cette élection présidentielle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccins : "Il n'y a pas de stocks cachés" assure Jean Castex

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture