Élection américaine : les accusations de fraudes formulées par Trump sont-elles fondées ?

Élection américaine : les accusations de fraudes formulées par Trump sont-elles fondées ?

ETATS-UNIS - Les avocats de Donald Trump vont multiplier les recours, notamment sur les fameux votes par correspondance, autorisés par 45 Etats sur 50 et assouplis cette année en raison de l'épidémie de coronavirus. De quoi parle le candidat républicain quand il évoque des fraudes ?

"Arrêtez le comptage", crient les partisans de Donald Trump qui ont peur qu'on leur vole la victoire. Leur candidat a de son côté déclaré : "Il y a beaucoup de magouilles. On menait dans plusieurs États-clés, de beaucoup. Puis, soudainement, les écarts ont commencé à se réduire. Je ne veux pas de salles de dépouillement secret, de bulletins secrets, de votes illégaux enregistrés après le jour de l'élection." Ce que Donald Trump appelle "votes illégaux", ce sont les votes par correspondance.

Aux États-Unis, on pouvait voter soit dans un bureau de vote le 3 novembre, soit par correspondance avant et pendant ce jour-là. Des bulletins peuvent donc arriver après cette date. Dans certains États, tant que le cachet de la poste prouve qu'ils ont été envoyés au plus tard le jour de l'élection, ils sont valables. Et beaucoup de votes par correspondance sont des votes démocrates : les démocrates ont davantage prêté attention aux conditions sanitaires et un vote par correspondance a été encouragé directement ou indirectement. 

Toute l'info sur

LE WE 20H

260 recours ont été déposés pour arrêter le dépouillement. Ceux qui ont été examinés ont été rejetés. Aucun des centres accusés n'avait accepté de bulletins arrivés après la date limite. Les autorités américaines assurent pour l'instant n'avoir constaté aucune fraude dans le pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Une troisième vague fatale" en mars : l'inquiétude du président des urgentistes

EN DIRECT - Le président iranien se réjouit de la fin du "règne affreux" du "tyran" Donald Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter