VIDÉO - "Elle a un joli sourire, je suis sûr qu'elle prend soin de vous" : la sortie sexiste de Donald Trump à une journaliste irlandaise

VIDÉO - "Elle a un joli sourire, je suis sûr qu'elle prend soin de vous" : la sortie sexiste de Donald Trump à une journaliste irlandaise

NICE SMILE - Pendant un échange téléphonique international dans le Bureau ovale, le président Trump s'est permis une remarque sexiste à l'endroit d'une journaliste irlandaise.

Un grand moment de gêne. La scène - qui a été filmée -  se passe le mardi 27 juin, à la Maison Blanche. Le président des Etats-Unis Donald Trump est en pleine conversation téléphonique, internationale et officielle, avec le tout récemment élu Leo Varadkar, nouveau Premier ministre irlandais. 

"Bonjour, comment allez-vous ?", peut-on l'entendre dire, dans un premier temps, à son homologue. "Félicitations pour votre victoire (...) Il y a beaucoup de journalistes irlandais qui nous regardent en ce moment, ils sont justement en train de partir", poursuit Donald Trump en levant la tête vers son auditoire.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

"D'où venez vous ? Approchez vous"

Et c'est à ce moment qu'il lâche une remarque sexiste. "D'où venez-vous ? Oui vous, approchez vous, d'où venez-vous ?", demande-t-il à une journaliste, en la pointant du doigt devant ses collègues. "Nous avons toute cette belle presse irlandaise", ajoute-t-il à l'adresse du Premier ministre, toujours au bout du fil. 

Face à lui, la journaliste se présente. Elle s'appelle Katrina Perry, elle travaille pour RTE News. "Katrina Perry", répète Trump. "Elle a un joli sourire, je suis sûr qu'elle prend soin de vous". La courte scène se termine sur des rires gênés. La journaliste s'éloigne du bureau présidentiel. Ce n'était probablement pas l'idée qu'elle se faisait d'un échange protocolaire à l'échelle internationale.

Pendant sa campagne, Donald Trump avait été sévèrement épinglé suite à la publication de propos enregistrés, où il assurait pouvoir "attraper les femmes par la chatte", parce qu'il était une star. Des révélations obscènes qui n'ont pourtant pas empêché l'homme d'affaires d'accèder à la tête de la première puissance mondiale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Présidentielle : Eric Zemmour est l'invité du 20h de TF1

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.