VIDÉO - Elle est menacée de mort après avoir montré les images de son agression sexuelle

VIDÉO - Elle est menacée de mort après avoir montré les images de son agression sexuelle

MEXIQUE - Une journaliste victime d'une agression à caractère sexuel dans la rue, le 8 mars à Mexico, a publié les images de son agresseur sur les réseaux sociaux. Ce qui lui a valu les pires menaces.

Elle pensait trouver du soutien, elle a recueilli des menaces de morts. Andrea Noel, journaliste de Vice âgée de 27 ans et basée à Mexico, est la cible de nombreuses injures particulièrement inquiétante depuis plusieurs jours.

Le motif ? Cette jeune femme a été victime, le 8 mars dernier, d'une agression à caractère sexuelle alors qu'elle se rendait au marché du quartier de Condesa, à Mexico. Un homme a soulevé sa robe et baissé sa culotte en pleine rue.

Il l'agresse puis prend la fuite

La jeune femme a eu accès aux images de vidéosurveillance de cette rue. On y voit clairement l'homme l'agresser par surprise avant de prendre la fuite, laissant la victime assise sur le trottoir, cherchant à dissimuler sa nudité. Mais quand elle s'est rendue au commissariat, sa plainte n'a manifestement pas été prise au sérieux.

Andrea Noel a donc décidé de publier cet extrait vidéo sur les réseaux sociaux. 

Les réactions ne se sont pas faites attendre : une pluie d'injure et de menaces est tombée sur la victime. "Les gens ont commencé à m'envoyer des images d'eux avec des armes, disant qu'ils allaient venir me tuer", a expliqué la journaliste au Daily Mail . "La prochaine fois, je te violerai", peut-elle lire notamment. "Je défends seulement mon droit à me promener dans la rue en sécurité", ajoute la jeune femme, qui fustige "une culture du machisme dégoûtante" au Mexique. 

À LIRE AUSSI >> Agressions sexuelles à Cologne : qui sont les suspects ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "90% de primo-vaccinés à Noël", prévoit Jean Castex

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.