VIDEO - En 1979, l'Europe vantait... le miracle économique de la Grèce

VIDEO - En 1979, l'Europe vantait... le miracle économique de la Grèce

DirectLCI
ARCHIVES - Au lendemain du "non" grec au référendum sur la dette, de nombreux responsables politiques européens n'hésitent plus à critiquer ce pays membre et à envisager sa sortie de l'euro. Il y a près de 40 ans, les promoteurs de l'adhésion de la Grèce au Marché commun vantaient pourtant une économie prometteuse.

Les Grecs ? Des "menteurs", des "fraudeurs", n'hésitent pas à lancer certains responsables politiques européens - y compris en France - au lendemain du "non" au référendum sur la dette grecque. Les voix s'élèvent même pour faire sortir manu militari la Grèce de la zone euro. Une virulence qui contraste avec le ton employé il y a près de 40 ans pour justifier l'entrée de ce pays dans le Marché commun, une adhésion effective depuis le 1er janvier 1981 .

Miracle économique

Il est vrai qu'à l'époque, les réticences étaient déjà nombreuses face à ce nouvel entrant. C'est l'appui conjoint de l'Allemagne (anciennement la RFA) et de la France de Valéry Giscard d'Estaing qui a permis de faire tomber les arguments des opposants. Illustration (ci-dessous) avec ce reportage diffusé sur TF1 le 29 mai 1979, qui vante le miracle économique grec.

On est loin alors de la pauvreté galopante et de la dette insoutenable qui pousse aujourd'hui la Grèce vers la sortie de l'euro. "La Grèce, commente le reportage, est un heureux pays où l'on manque de main-d’œuvre et où le chômage n'existe pas." Le niveau de vie y est sensiblement comparable à l'Irlande "et on y travaille dur pour rattraper le niveau des pays" du Marché commun. Enfin, le taux de croissance grec à l'aube des années 1980 est "de 6,6 %". Soit, précise le commentaire, près du double des autres pays du Marché commun. A cette époque, c'est certains, on n'accusait pas les Grecs de "fraude" et de "mensonges".

À LIRE AUSSI
>> Sortir la Grèce de l'euro : en France, qui dit quoi ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter