En Allemagne, un marché de Noël sans descendre de sa voiture

En Allemagne, un marché de Noël sans descendre de sa voiture

En cette période de fêtes, sur les marchés de Noël, tous les restaurateurs n'ont pas fermé boutique. Certains tournent même à plein régime grâce au drive-in. Illustration dans la ville de Landshut en Allemagne.

Amandes grillées, Barbapapa, pain d'épice... Tout est pensé pour recréer l'ambiance festive des marchés de Noël. En Allemagne, le marché est une institution. Alors, pour maintenir l'évènement malgré le virus, certains restaurateurs ont trouvé une alternative, la voiture. Ici, les clients commandent comme dans un fast-food. "Je trouve que c'est une bonne alternative vu qu'il n'y a plus de marché traditionnel", rassure l'un d'eux. "C'est super marrant. Et c'est plus agréable de faire la queue dans la voiture que dehors", se réjouit une autre.

Toute l'info sur

Le 20h

En raison de la crise sanitaire, les marchés de Noël ne peuvent se tenir. Alors, en Allemagne, dans la ville de Landshut, Patrick Schmidt a eu l'idée d'en créer un en mode drive-in. Pour ce restaurateur, c'est l'occasion de ne pas mettre ses treize salariés au chômage partiel. "J'ai créé ce drive-in pour l'esprit convivial. Mais aussi pour sauver mon restaurant, mes salariés. Après tout, vendre une saucisse, tout le monde peut le faire ". Dans ce marché de Noël de Landshut, certains viennent même avec leur thermos pour faire le plein de vin. D'autres ont revécu leurs plus beaux habits en famille ou en amoureux. Environ 500 voitures y viennent chaque soir. Ces clients ne sont pas les seuls à en profiter en Allemagne, Düsseldorf et Hambourg ont déjà copié ce drive-in.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter