VIDEO – En Espagne, un défenseur des animaux frappé à coups de canard vivant

International

AGRESSION – A Roses, une ville au nord de l'Espagne, un militant de la cause animal s'est fait agresser par une jeune femme qui l'a frappé avec... un canard vivant. L'homme était venu dénoncer une fête folklorique.

Le défenseur des animaux ne s’attendait sûrement pas à ça. Venu filmer une fête folklorique à Roses, dans le nord de l’Espagne, dans le but de la dénoncer, l’homme s’est retrouvé pris à partie dimanche dernier par une jeune femme qui l’a agressé en empoignant un canard et en le frappant avec l’animal.

A LIRE AUSSI >> A Barcelone, la mort d’un cheval dans les rues de la ville scandalise

Frappé à coup de canard

L’origine de la discorde n’est pas connue avec certitude, mais il semblerait que sa présence ainsi que celle de sa caméra, et ses remarques assassines, aient indisposé la jeune femme qui participait à une fête folklorique quasi centenaire : la poursuite des canards. Lors de cette empaitada d’anecs, dont la tradition remonte à 1918, une cinquantaine de canards sont jetés à la mer un dimanche du mois d’août, puis rattrapés par des nageurs qui les ramènent à la rive, précise 20minutes .

"Continue, continue. Continue à maltraiter, je te filme. Un peu d’empathie pour les animaux. Ils ont aussi une vie, comme tes enfants ou ta famille", raille le militant sur la vidéo publiée sur la page Facebook de son association de défense des animaux. Une vidéo qui enregistre près de 70.000 vues sur Youtube .

A LIRE AUSSI >> Cornette, la vache qui ne voulait pas mourir, finira ses jours dans un pré

Une fête menacée ?

Le coup de colère passé, la jeune femme a alors attrapé le volatile, plus calmement cette fois-ci, et regagné la plage. Mais sur le bord de mer, d’autres militants qui ont assisté à la scène l’attendent. Et lui réservent un accueil glacial. "Tu ne ferais pas ça à ton chien", lance l’un d’eux, avant d’être évacué par la police.

Interrogée par les médias locaux, Montse Mindan, la maire de la ville, a proposé de réaliser "une consultation l’an prochain sur ce qu’en pense la population, si elle souhaite maintenir cette fête, une tradition qui va fêter son centenaire dans deux ans". Quant au canard, visiblement sonné et déboussolé sur la vidéo, il semble ensuite reprendre progressivement ses esprits.

A LIRE AUSSI >> Carcassonne : un écureuil responsable de l'incendie qui a ravagé 7 hectares de pinède

Lire et commenter