VIDÉO - En Russie, un débat vire à la bagarre à 2 jours de l'élection présidentielle

DirectLCI
RING - Alors que le premier tour de l'élection présidentielle russe a lieu le 18 mars, le dernier débat entre les opposants à Vladimir Poutine a été marqué par sa violence. Deux représentants de partis communistes rivaux ont failli se battre devant les caméras.

"Je te casserai la mâchoire, sa**pe !" C'est par ces mots que le candidat des Communistes de Russie, Maxime Souraïkine, s'est adressé, au cours d'un débat retransmis à la télévision, à Maxime Chevtchenko, qui représentait un autre candidat communiste à l'élection présidentielle russe, Pavel Groudinine du Parti communiste (KPRF). Une brouille entre communistes qui a failli virer à la bagarre, le premier ayant chercher à frapper le second.


Diffusé le 15 mars sur la chaîne de télévision Rossiya 1, ce débat opposait les candidats au Kremlin, à part Vladimir Poutine. Parmi eux, on trouvait entre autres Pavel Groudinine, candidat du Parti communiste (KPRF), Maxime Souraïkine, candidat des "Communistes de Russie", ou Ksenia Sobtchak, une célébrité issue de la télévision, désormais opposante.

L'objet de la violente dispute entre les deux représentants communistes n'a que peu de lien avec le débat politique. Comme l'explique BFMTV, "l'incident a eu lieu après quelques minutes d'invectives et le témoignage d'une proche de Souraïkine". Cette femme accusait Pavel Groudinine de l'avoir expulsée de son logement. Ce dernier quitte le plateau, remplacé par son représentant, le journaliste Maxime Chevtchenko.


Finalement, le présentateur du débat, devant la montée de la tension, demande à Souraïkine de sortir du plateau. Celui-ci s'exécute, mais revient quelques secondes plus tard pour s'en prendre à Chevtchenko, obligeant d'autres candidat et le présentateur à s'interposer. Deux jours auparavant, Chevtchenko et Souraïkine s'étaient déjà disputés à propos d'un voyage de ce dernier en Ukraine. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter