VIDÉO - Thaïlande : course contre la montre pour sauver 12 enfants et un adulte piégés dans une grotte

International
ACCIDENT - Voilà cinq jours ce jeudi que douze enfants ont disparu dans une grotte du nord de la Thaïlande et que les secours sont à pied d'oeuvre pour tenter de les récupérer. Une opération compliquée par la météo.

Sur sa page Facebook, Ekkapol Janthawong avait publié en 2016 des photos prises durant une balade dans la grotte de Tham Luang. Deux ans plus tard, cet entraîneur de football se retrouve piégé dans cette cavité située près de la frontière avec la Birmanie et le Laos, en compagnie de douze enfants. Un drame qui ne cesse d'inquiéter la Thaïlande.


C'est une mère de famille qui a donné l'alerte, ne voyant pas revenir son fils samedi soir. Les affaires des enfants - vélos et chaussures - ont été retrouvées quelques heures plus tard à l'entrée de la grotte, située dans un grand parc. Les disparus, âgés de 11 à 16 ans, sont entrés après leur entraînement de football et, à cause des pluies de mousson, se sont retrouvés pris au piège par le réseau souterrain complexe et long de plus de dix kilomètres. Un piège pourtant connu : à l'entrée de la grotte, un panneau prévient les visiteurs de ne pas y entrer durant la saison des pluies, entre juillet et novembre.

"L'eau est comme du café latte, on ne voit rien, et le courant est fort"

Depuis samedi, une course contre la montre se joue pour tenter de sauver les enfants et leur entraîneur, âgé de 26 ans. Les premières journées de recherche n'ayant pas permis de découvrir la moindre trace du groupe à l'intérieur de la cavité, des militaires américains et des plongeurs britanniques sont venus prêter main forte jeudi aux sauveteurs. Une aide précieuse : avec la pluie de mousson incessante dans la province de Chiang Rai, le niveau de l'eau ne cesse de monter dans la cavité. Les plongeurs britanniques, qui avaient dû rebrousser chemin une première fois à cause de la montée des eaux, ont tenté jeudi une nouvelle expédition à travers des puits naturels à la verticale de la grotte. Mais ils ont dû une nouvelle fois faire marche arrière. "L'eau est comme du café latte, on ne voit rien, et le courant est fort", a expliqué Ben Reymenants, plongeur basé en Thaïlande qui participe aux recherches. 

Des soldats américains, dont des spécialistes en sauvetage et survie, sont également arrivés pour prêter eux aussi main-forte. Tous espèrent que les enfants et leur entraîneur ont pu trouver une poche d'air dans le milieu du réseau. En parallèle, des gardes-frontières et des policiers accompagnés de chiens renifleurs parcouraient la montagne à la recherche de possibles puits naturels conduisant à la verticale de la grotte. Des drones ont aussi été acheminés, pour être envoyés en repérage dans les galeries, dès que les conditions météorologiques le permettront. Vendredi, espèrent les sauveteurs. 


En parallèle, une grande émotion s'est emparée du pays, avec des appels à la prière du vendredi au sein de la minorité musulmane de ce pays bouddhiste, en passant par des écoles formant des chaînes humaines sur les stades en forme de "13", en hommage aux 13 disparus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thaïlande : le sauvetage des enfants piégés dans une grotte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter