VIDÉO - Épidémie de coronavirus : le dernier vol en provenance de Wuhan est arrivé jeudi à Paris

VIDÉO - Épidémie de coronavirus : le dernier vol en provenance de Wuhan est arrivé jeudi à Paris
International

Toute L'info sur

Coronavirus : l'épidémie meurtrière qui inquiète la planète

TÉMOIGNAGES - Jeudi 23 janvier, les passagers du dernier vol en provenance de Wuhan ont débarqué à l'aéroport de Roissy, tous vêtus de masques de protection. C'est dans cette ville chinoise, désormais confinée, que les premiers cas de contamination au coronavirus sont apparus.

Aucune liaison ne sera assurée jusqu'à nouvel ordre. Le dernier vol reliant Wuhan à Paris a atterri jeudi 23 janvier à l'aéroport de Roissy. Ses passagers ont ainsi réussi à voyager in extremis, quelques minutes seulement avant l'instauration de mesures de quarantaine. C'est dans la ville chinoise de 11 millions d'habitants que se trouve l'épicentre de l'épidémie, là où les premiers cas de coronavirus ont été détectés au mois de décembre. 

À bord de l'avion, dont plusieurs rangées étaient totalement vides selon un voyageur, le port du masque a été rendu obligatoire. Les passagers de ce dernier vol se sont vus prendre leur température à l'aide de caméras thermiques lors de l'embarquement à Wuhan mais aucun contrôle supplémentaire n'a été effectué à leur arrivée en France. 

Lire aussi

Par mesures de précaution, des contrôles de température corporelle se sont généralisés dans plusieurs aéroports, comme celui de Dubaï, où des vols en provenance de toute la Chine sont encore programmés.

"Une ville presque morte"

À notre journaliste sur place, un voyageur raconte l'étrange atmosphère qui règne dans la ville : "C'est très calme, c'est une ville presque morte. Il y a une pénurie maintenant dans les magasins." Selon un autre passager interrogé par l'AFP, les prix des denrées ont ainsi été "multipliés par trois". "Tous nos copains sont restés. Tout le monde porte un masque. Nous on avait réservé nos billets il y a longtemps en prévision des vacances avec le Nouvel an chinois", explique ce dernier, conscient de sa chance d'avoir pu monter à bord de l'avion. "A une demi-heure près, c'était en quarantaine. L'armée est arrivée juste avant qu'on atteigne notre avion", se souvient-il. "Je n'ai appris que ce matin que la ville était fermée..."

Voir aussi

Pour limiter le risque de propagation du virus, Air France "suspend jusqu'à nouvel ordre" ses trois vols hebdomadaires reliant Wuhan à Paris et ce conformément "aux recommandations des autorités sanitaires", a déclaré un porte-parole de la compagnie aérienne à l'AFP. 

Vendredi 24 janvier, le dernier bilan est porté à 26 morts, dont deux à l'extérieur de la zone d'épicentre de l'épidémie, et à 830 cas confirmés de contamination. La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est voulue rassurante jeudi en déclarant qu'aucun "cas douteux" n'était à constater en France. Un test rapide de diagnostic doit être mis en place d'ici la semaine prochaine dans les hôpitaux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent