VIDÉO - Éruption volcanique aux Canaries : la coulée de lave se rapproche de l'océan

VIDÉO - Éruption volcanique aux Canaries : la coulée de lave se rapproche de l'océan

REPORTAGE - La coulée de lave du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption dimanche sur l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, continuait mercredi d'avancer inexorablement vers l'océan Atlantique sous le regard impuissant des habitants, condamnés à constater les énormes dégâts.

La coulée de lave du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption dimanche sur l'île de La Palma, dans l'archipel espagnol des Canaries, poursuit sa progression vers l'océan Atlantique sous le regard impuissant des habitants, condamnés à constater les énormes dégâts. 

Selon un dernier bilan fourni par le système européen de mesures géospatiales Copernicus, 154 hectares de terrain et 320 bâtiments ont déjà été détruits par la lave, dont de nombreuses habitations abandonnées à la hâte par les locaux.

Toute l'info sur

Le 13H

Si les évacuations sont terminées, les pompiers demeurent à pied d'œuvre ce mercredi. Dans une ultime tentative de sauver ce qui peut encore l'être, ils ont engagé des travaux pour essayer de dévier en direction d'un ravin la coulée de lave. L'objectif est d'enrayer la progression vers la côte. "Cela ne coûte rien d'essayer", ont affirmé les soldats du feu sur Twitter. Il s'agit aussi de protéger la petite localité de Todoque.

L'arrivée de la lave dans l'océan est redoutée par les autorités en raison des émanations de gaz toxiques et des projections qu'elle pourrait provoquer. À titre préventif, le gouvernement régional des Canaries a d'ailleurs décrété un "rayon d'exclusion de deux milles marins" autour de l'endroit où est prévue l'arrivée de la lave dans l'océan.  

"On a tout perdu"

Au total, 6 100 personnes ont été évacuées depuis le début de l'éruption, qui n'a, à ce stade, pas fait de victime. Parmi eux figurent 400 touristes "qui ont été éloignés des zones de risque" et installés à Tenerife, sur une autre île de l'archipel, ont indiqué les autorités. Les riverains, eux, cherchent à récupérer le maximum d'affaires malgré des consignes strictes de sécurité. Fred, un Français habitant Todoque depuis plusieurs années, ne cache pas son désespoir au micro de TF1. "Vraiment, il faut faire attention. La sécurité passe avant tout", mais "c’est toute ma vie, c’est dur, très dur", se désole-t-il. "Et puis je perds mon travail, ma femme perd son travail. On a tout perdu", ajoute-t-il d'une voix étranglée. 

Lire aussi

L'éruption du Cumbre Vieja pourrait durer "entre 24 et 84 jours", avec à la clé d'importantes émanations de gaz et de fumées, a prévenu l'institut Involcan. À l'heure actuelle, entre 6 000 et 11.500 tonnes de dioxyde de soufre sont ainsi recrachées quotidiennement dans l'atmosphère. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours d'école ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.