VIDÉO - États-Unis : des dizaines de milliers d'élèves manifestent contre les armes à feu

DirectLCI
COLÈRE - Des dizaines de milliers d'élèves américains ont arrêté les cours et manifesté mercredi un peu partout dans le pays pour exiger du président Donald Trump des mesures concrètes contre les armes à feu, un mois jour pour jour après la fusillade meurtrière survenue à Parkland, en Floride, qui avait fait 17 morts.

Des dizaines de milliers d'élèves américains ont stoppé les cours ce mercredi pour exiger du président Donald Trump des mesures concrètes contre les armes à feu, un mois jour pour jour après la fusillade meurtrière survenue à Parkland, en Floride, qui avait fait 17 morts. "Protégez notre avenir, pas les armes à feu" ont ainsi scandé les étudiants, qui s'étaient rassemblés aussi bien à New York qu'à Los Angeles, Chicago ou encore Houston. Pour l'événement, baptisé "National School Walkout", ces adolescents avaient minutieusement préparé des pancartes anti-armes.


A Washington, des centaines de collégiens et de lycéens se sont ainsi rassemblés devant la Maison Blanche. "Les prières, cela ne suffit pas", ont-ils crié à l'intention du président américain. Cette mobilisation à travers tout le pays a aussi servi d'hommage aux victimes du massacre au fusil semi-automatique survenu dans le lycée de Parkland. L'interruption des cours, débutée à 10H, était censée durer 17 minutes, soit autant que le nombre de victimes décomptées lors de cette fusillade. Une interruption des cours qui a duré en fait beaucoup plus longtemps dans de nombreuses écoles du pays.

7.000 paires de chaussures devant le Congrès

Les élèves ont notamment scandé des slogans hostiles à la NRA, le principal lobby pro-armes du pays. "Les pensées et les  prières n'arrêtent pas les balles" des armes à feu, indiquait un panneau brandi par une manifestante. Après s'être recueillis à l'évocation des victimes de la fusillade en Floride, les élèves ont marché vers la colline du Capitole, siège du Congrès. Ils ont ensuite déposé près de 7.000 paires de chaussures devant l'imposant bâtiment, en hommage aux 7.000 enfants tués par arme à feu depuis la tuerie survenue à l'école Sandy Hook dans le Connecticut, en  décembre 2012.


"Nous voulons montrer au Congrès et aux hommes politiques que nous n'approuvons pas, que nous n'allons pas continuer à rester silencieux", a  confié une lycéenne de 17 ans à l'AFP. Chaque année, les armes à feu font plus de 30.000 morts aux Etats-Unis. Dans d'autres établissements scolaires du pays, où des jeunes ont été  fauchés par les balles, comme le lycée Columbine dans le Colorado en 1999, des mobilisations similaires ont eu lieu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter