VIDÉO - États-Unis : le bilan s'alourdit à 36 morts après l'incendie d'Oakland

International
DirectLCI
ETATS-UNIS - Le bilan s'alourdit après l'incendie au cours d'une fête dans un ancien entrepôt à Oakland (Californie), près de San Francisco, dans la nuit de vendredi à samedi. Un dernier bilan établi lundi fait désormais état de 36 morts.

Des dizaines de personnes faisaient la fête dans un ancien entrepôt d'Oakland abritant un collectif d'artistes, dans l'ouest des Etat-Unis près de San Francisco, quand vers 23h30 (heure locale) vendredi, un incendie s'est déclaré. Selon un dernier bilan rendu public lundi, les autorités évoquent désormais au moins 36 morts. La veille, le bilan avait déjà été actualisé avec 33 morts. Le sergent Ray Kelly avait précisé que seulement 35 à 40% du bâtiment avait été ratissé et qu'il restait sans doute des corps à l'intérieur des décombres. Ce lundi, les autorités ont précisé que les recherches ont dû être stoppées par crainte que le bâtiment ne s'écroule.


Le bilan pourrait donc encore s'alourdir. Seules trois familles ont appris la mort d'un proche. L'identification des corps sera longue. "Il nous faudra plusieurs jours pour pouvoir fouiller tout le bâtiment" a d'ailleurs précisé Melinda Drayton une chef de bataillon de pompiers de la ville. Cette dernière a ensuite décrit l'atmosphère du début des recherches. "Tout était silencieux. Cela vous brisait le coeur", raconte-t-elle.


Le lieu, baptisé le "vaisseau fantôme" et investi par un collectif d'artistes, accueillait ce soir-là plusieurs artistes électro, dont Golden Donna, alias Joel Shanahan. Sur la page Facebook de l'événement, les internautes cherchent à retrouver les survivants en postant les noms et photos de ceux qui se trouvaient à l'intérieur. Le réseau social a d'ailleurs annoncé qu'il avait lancé son système permettant aux utilisateurs de confirmer en un clic s'ils sont en sécurité. 

Un bâtiment sans doute pas aux normes selon la municipalité

Au total, 55 pompiers ont été dépéchés sur place pour éteindre les flammes. Ils ont posté quelques images sur les réseaux sociaux. Durant la nuit de dimanche, les pompiers ont fait une brèche dans un mur pour pouvoir pénétrer dans le bâtiment et commencer enfin à chercher les corps et déblayer les décombres sans risquer leur propre vie.

"Le feu a dû se propager très rapidement", a expliqué la chef des pompiers Teresa Deloach-Reed aux journalistes présents sur place. "Le toit s'est effondré et il y a de gros débris qui doivent être enlevés", a-t-elle poursuivi. Cette dernière raconte que le lieu était un véritable "labyrinthe" avec notamment une "cage d'escalier artisanale" ou "des palettes permettant d'accéder au premier étage" où se trouvaient la plupart des victimes. Selon elle, il était donc "vraiment difficile de s'en échapper". Par ailleurs, aucun détecteur de fumée ne se serait déclenché pendant l'incendie.


Les autorités municipales ont indiqué dès samedi que le bâtiment n'était sans doute pas aux normes. L'enquête devra déterminer si les occupants avaient toutes les autorisations nécessaires. Un responsable local a d'ailleurs précisé que la marie enquêtait avant l'incendie sur des "constructions illégales" à l'intérieur.

En vidéo

VIDÉO - Incendie à Oakland : vue aérienne du lieu du drame

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter