VIDÉO - Les ventes des produits Ivanka Trump ont explosé en 2016, mais vont-elles s'effondrer en 2017 ?

BUSINESS - Les ventes des produits Ivanka Trump ont bondi de près de 61% en 2016, a révélé la société fabriquant et écoulant les vêtements et accessoires appartenant à la marque de la fille aînée du président américain. Mais ces chiffres n’incluent pas la campagne de boycott #GrabYourWallet menée en début d’année…

Le chiffre d'affaires généré par les produits Ivanka Trump est ressorti à 47,3 millions de dollars au cours de l’exercice 2016-2017 (février à janvier), contre 29,4 millions l’année précédente. G-III Apparel, la société fabriquant et écoulant les vêtements de la fille aînée du président, qui dispose également des licences pour les marques Calvin Klein, Tommy Hilfiger ou encore Levi's et Karl Lagerfeld, ajoute que la griffe Ivanka Trump fait partie des trois principales marques ayant contribué à une hausse de son bénéfice opérationnel. Celui-ci s'est élevé à 840,9 millions de dollars lors de cet exercice, contre 836,8 millions un an plus tôt. La marque Ivanka Trump ne représente toutefois que 1,97% des revenus totaux de G-III Apparel Group Ltd.

La campagne de boycott #GrabYourWallet : plusieurs enseignes sous pression

Toutefois, ce chiffre ne porte que sur les ventes aux grossistes et n'inclut ni les ventes au détail, c’est-à-dire en magasin, ni le mois de février, au cours duquel plusieurs chaînes de grands magasins américaines, notamment Nordstrom, ont retiré de leurs magasins les vêtements et accessoires Ivanka Trump, sous la pression d'un appel au boycott du site "Grab your Wallet". 


Nordstrom avait assuré avoir pris "ses décisions d'achat en fonction de la performance" des produits : "Chaque année nous rafraîchissons notre assortiment d'autant. En nous fondant sur la performance de la marque, nous avons décidé de ne pas l'acheter pour cette saison". 


La réaction de l'administration Trump à cette décision avait fait redoubler les craintes sur les conflits d’intérêts du nouveau président américain. Une proche conseillère de celui-ci avait appelé, en direct à la télévision, à aller acheter les produits de se fille. Puis Donald Trump en personne s’était saisi de son compte Twitter pour exprimer sa colère : "Ma fille a été traitée de manière si injuste. C’est une personne incroyable qui me pousse toujours à faire le bon choix. Terrible !".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter