VIDÉO - États-Unis : la police confond son portefeuille avec une arme et lui tire dessus

VIDÉO - États-Unis : la police confond son portefeuille avec une arme et lui tire dessus

VIOLENCES POLICIÈRES - Michael Davidson s'est fait tirer dessus en 2014, dans l'Alabama, parce que des policiers ont confondu son porte-feuille avec une arme. Grièvement blessé, il a porté plainte. La vidéo vient d'être diffusée alors que le policier a été relaxé.

Michael Davidson n’a même pas le temps de lever les mains en l’air quand la police lui tire dessus. Le 6 mars 2014, le vétéran s’arrête sur le bord de la route, en Alabama, après avoir un léger accident avec un camion. Lorsqu’il sort de sa voiture, son portefeuille à la main, la police stationnée juste derrière croit voir une arme. En moins de deux secondes, elle ouvre le feu. Pendant un long moment, aucun membre des forces de l’ordre ne bouge. Alors que l’homme est à terre, se tordant de douleur, ils lui ordonnent à distance de ne pas bouger. Enfin, trois policiers s’approchent et l’un d'eux lui demande s’il est armé. "Non", répond la victime dans un gémissement de douleur.

Se rendant compte de son erreur, le policier apparemment à l’origine des tirs craque. À sa rescousse, ses collègues laissent sans assistance M. Davidson pendant environ cinq minutes. Souffrant de dommages artériels sévères et d’une grosse hémorragie interne, il est finalement pris en charge par les secours. Les images de la scène viennent d'être publiées, alors que le policier incriminé a été relaxé par la justice la semaine dernière, rapporte le site du journal local. Les juges invoquent la légitime défense. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la fin du remboursement des tests inquiète la Défenseure des Droits

Enseignants menacés de mort à Marseille : un homme placé en garde à vue

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.