VIDÉO – Perquisition et mystérieuse fumée noire : que se passe-t-il au consulat général de Russie à San Francisco ?

MYSTÈRE – Une épaisse fumée sortant du consulat de Russie à San Francisco était visible dans le ciel de la ville californienne vendredi. De quoi susciter les soupçons alors qu’une perquisition du FBI doit avoir lieu ce samedi au sein de la représentation diplomatique, dont Washington a récemment ordonné la fermeture sur fond de tensions entre les deux pays. Ce samedi, Moscou annonce avoir convoqué le numéro 2 de l'ambassade américaine pour protester contre cette perquisition annoncée.

Des documents compromettants ont-ils été brûlés ? Alors qu’une épaisse fumée noire sortant du consulat russe de San Francisco était visible dans le ciel de la ville californienne vendredi, les spéculations allaient bon train quant à son origine. Et ce d’autant plus que la représentation diplomatique du Kremlin, dont Washington a récemment ordonné la fermeture sur fond de tensions entre les deux pays, devait être perquisitionnée ce samedi par le FBI. 


Alertés par des appels alarmés – ou intrigués – du voisinage, les pompiers se sont rapidement rendus sur place et ont constaté qu’il ne s’agissait pas d’un incendie, indiquant sur Twitter : "Le consulat russe a eu une alerte au feu, ce n’est pas un incendie, tout va bien et nous quittons les lieux".

Moqueurs, les internautes inspirés

Confirmant le vieil adage "pas de fumée sans feu", une porte-parole des soldats du feu a déclaré que les employés et diplomates russes "devaient être en train" de brûler des éléments dans la cheminée. Selon elle, les pompiers qui sont intervenus "ont confirmé qu'il y avait de la fumée sortant de la cheminée mais qu’il n'y [avait] pas de danger structurel". Impossible en revanche de savoir si les pompiers sont bel et bien entrés dans le bâtiment.

Ils doivent brûler toutes les lettres d’amour de Trump à VladimirUn internaute sur Twitter

Alors que la canicule fait rage à San Francisco, de nombreux internautes amusés se sont demandés ce qui pouvait être brûlé en plein été. "Ils avaient tant à brûler qu'ils ont déclenché leurs alarmes incendies avec la fumée", raillait, par exemple, l’une d’entre eux. "C'est plus facile de brûler que de déchiqueter" les papiers compromettants, ajoutait un autre. "Ils doivent brûler toutes les lettres d'amour de Trump à Vladimir [Poutine]."


Les Etats-Unis ont ordonné jeudi à la Russie de fermer avant samedi son consulat à San Francisco, ainsi que ses missions commerciales à Washington et New York, par "réciprocité" à la réduction imposée par Moscou du nombre d'employés et de diplomates de la représentation diplomatique américaine en Russie. Moscou a aussitôt fustigé une "escalade" des tensions "initiée" par Washington et accusé les Etats-Unis de menacer la sécurité de ses ressortissants et d'ignorer l'immunité diplomatique. Puis ce samedi, la Russie a annoncé avoir convoqué le numéro 2 de l'ambassade américaine à Moscou pour protester contre la perquisition annoncée du consulat de San Francisco. Pas sûr que les relations déjà froides entre les deux géants ne s’améliorent de sitôt. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Tensions USA-Russie, sur un air de guerre froide ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter