États-Unis : police sur le qui-vive à Oakland

États-Unis : police sur le qui-vive à Oakland
International

VIOLENCES POLICIÈRES – La police américaine peut-elle encore changer d'images après la multiplication des bavures visant des noirs ? L'espoir semble permis à Oakland. Les policiers de cette ville tentent de recréer un lien de confiance avec la population.

Toute l'info sur

Sept à huit

Trois mois après la mort de George Floyd, la colère flambe à nouveau aux États-Unis après l’apparente bavure dont aurait été victime un père de famille noir de 29 ans, Jacob Blake, touché de 7 balles dans le dos dimanche dernier dans le Wisconsin.

Les affaires s’enchaînant, la police américaine peine à se défaire de cette étiquette raciste, comme à Oakland, près de San Francisco. Après une série de bavures qui a conduit à la mort de trois hommes noirs en 2009, 2010 et 2015, la police de cette ville a entamé une révolution. La défiance est toujours de mise, mais le risque de dérapage a fortement diminué avec des agents mieux formés. Une équipe de Sept à Huit a pu suivre le travail de ses unités sur le qui-vive et très surveillées par la population.

Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent