VIDÉO - États-Unis : un ado "dabbe" pendant que son père prête serment comme élu du Congrès

International
DirectLCI
SANS GÊNE - Alors que Roger Marshall, élu à la Chambre des représentants, était en train de prêter serment, son fils Cal a fait un "dab". Il a été pris sur le fait par Paul Ryan, qui n'a pas vraiment apprécié le geste du jeune homme.

L'image fait le buzz outre-Atlantique. Ce mardi 3 janvier avait lieu la première séance du nouveau Congrès américain, le 150e du nom. Dans l'après-midi, Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants, l'une de ses deux composantes, a pris la pose avec près de 300 élus pour leurs photos d'investiture. Chacun d'eux a été immortalisé, en famille, avec une main posée sur la Bible ou un autre texte religieux. 


Mais pendant la cérémonie, tout ne s'est pas passé comme prévu. Alors que le républicain du Kansas Roger Marshall prêtait serment, entouré de ses quatre enfants, l'un de ses fils s'est distingué... à sa manière. Devant les photographes et les caméras de télévision, Cal a fait un "dab" - un geste chorégraphique, popularisé en Europe par Paul Pogba à chacun de ses buts, où le danseur met simultanément son visage dans le pli du coude, tout en pointant le ciel dans la direction opposée - sous le regard songeur de Paul Ryan. Soucieux d'éviter toute fausse note dans le protocole, le speaker de la Chambre des représentants lui a demandé de baisser sa main avant de s'enquérir de son état de santé.

Je ne comprends toujours pas le dabbingPaul Ryan, président de la Chambre basse du Congrès

Dans un tweet après la cérémonie, Paul Ryan a expliqué ne pas comprendre le but d'un tel geste. "Je viens de finir les photos d'investiture. Presque 300 membres. Plein d'enfants mignons. Par contre, je ne comprends toujours pas le dabbing", a-t-il écrit sur le réseau social. Et il n'est pas le seul puisque la raison qui a poussé Cal à effectuer ce "dab" demeure pour l'heure inconnue. 

Discret dans un premier temps, le père du jeune dabbeur, Roger Marshall, s'est exprimé dans la soirée sur Twitter. Face au buzz de cette séquence, qui a tourné en boucle sur toutes les chaînes américaines, il a expliqué en blaguant que son fils "serait privé de sortie". Sans plus de précision.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter