VIDÉO - En Floride, une "marée rouge" tue les poissons par centaines

DirectLCI
ETATS-UNIS - Une "marée rouge", composée d'algues microscopiques qui ont proliféré à une vitesse inhabituelle, sévit sur les côtes de Floride. Presque aussi mortelle qu’une marée noire, elle décime les poissons à un rythme effréné. Depuis lundi 13 août, les autorités ont décrété l’état d’urgence.

Jeunes dauphins, petites tortues marines ou poissons en tout genre. Tous sont victimes de la "marée rouge" qui sévit en Floride. Un phénomène terrible, mais naturel. La "Red Tide" en anglais,  est provoquée par une algue microscopique. Appelé "Karenia brevis", cet organisme unicellulaire est présent en permanence, mais en faible quantité. Pourtant cette année, l'algue a proliféré à une vitesse extraordinaire. Alors depuis le début du mois d’août, plus de 1000 tonnes d'animaux marins ont été ramassés. Les causes possibles de ce fléau qui décime les fonds marins : l'agriculture industrielle et un mauvais traitement des déchets.

Ça a touché notre commerce à hauteur de 40%Omar Botana, propriétaire d'un commerce de location de bateaux

Sur des kilomètres de sable, des centaines de poissons asphyxiés se retrouvent sur les plages paradisiaques de Floride. En plus de cette vision d’horreur, l’air marin a laissé place à une odeur nauséabonde. De quoi faire fuir les touristes de cette région normalement très prisée. Entre la pêche et le tourisme de haute saison qui en prennent un coup, cette odeur d’animaux marins en décomposition a privé l’économie locale de millions de dollars de revenus.

"Notre vie, c'est le tourisme ici dans le sud-ouest de la Floride", se lamente ainsi auprès de l’AFP Omar Botana, propriétaire d'un commerce de location de bateaux. Selon lui, la "marée rouge" a touché son commerce à hauteur de 40%. De son côté, Joe Farrell, qui possède un grill dans la région, a trouvé une solution. Il la raconte dans le reportage de TF1 en tête de cet article : "Hier, nous distribuions un peu de crème à la menthe à mettre sous les narines pour que l’odeur ne soit pas aussi dérangeante." Quoi qu'il en soit, il s'agit maintenant pour les autorités de nettoyer les plages. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter