VIDÉO - Être servi par des "esclaves" en 2016 ? Au Brésil c'est possible

International
DirectLCI
SCANDALE - Elizabeth Dolson est propriétaire d'une vieille exploitation agricole, qu'elle a décidé d'ouvrir aux touristes il y a quelques mois pour une visite très particulière...

Elizabeth Dolson est propriétaire d’un domaine agricole près de Rio de Janeiro. Pour rentabiliser son domaine, la riche héritière propose aux touristes des visites d’un nouveau genre : se promener et se faire assister par des serveurs noirs déguisés… en esclaves !


Le but est de recréer l’ambiance des exploitations de café pendant la période de l’esclavage. Une période sombre de l’histoire qui a duré plus de trois siècles, où près de 10 millions d’esclaves ont été exploités dont 4 millions au Brésil.

Non ! Je ne fais rien de raciste !Elizabeth Dolson, propriétaire du domaine

Cette réalité historique n’est cependant pas évoquée par Elizabeth Dolson. L’initiative a choqué sur les réseaux sociaux et pour se défendre la dame au chapeau rétorque : “Du racisme ? Mais pourquoi ? Parce que je m’habille comme une dirigeante d’exploitation esclavagiste et que j’ai un esclave de maison qui s’habille comme un esclave de maison ? De quoi vous parlez ? Non ! Je ne fais rien de raciste !”


En attendant, Elizabeth Dolson continue de faire prospérer son affaire. La visite coûte 20 euros, les visiteurs répondent présent et son domaine est même référencé sur plusieurs sites web locaux.


Pour rappel, l’esclavage a été aboli au Brésil en 1888… 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter