VIDÉO - Fox News lâche son présentateur vedette Bill O'Reilly, accusé de harcèlement sexuel

International
DirectLCI
SCANDALE - La chaîne de télévision américaine conservatrice Fox News a renoncé mercredi à garder Bill O'Reilly, son présentateur vedette accusé de harcèlement sexuel. La famille Murdoch, propriétaire, craint visiblement pour son image et pour ses annonceurs.

La sanction est tombée mercredi soir : Fox News se sépare de Bill O'Reilly, son présentateur védette récemment accusé de harcèlement sexuel, et pourtant soutenu haut et fort par le président américain Donald Trump qui voyait en lui "un homme bien". 


Début avril, le New York Times révélait que O'Reilly et Fox avaient versé quelque 13 millions de dollars à cinq femmes contre leur silence et leur renoncement à des poursuites pour harcèlement sexuel. Et ce alors que la chaîne venait déjà d'être éclaboussée par un scandale de harcèlement sexuel lié à son ex-patron Robert Ailes et avait promis de changer d'attitude. 

En vidéo

ARCHIVES - Fox News a versé 20 millions de dollars suite à un scandale de harcèlement sexuel impliquant son ancien PDG Robert Ailes

Fox News n'a pas détaillé, pour l'instant, les raisons exactes qui l'ont poussée à se séparer de Billy O'Reilly. La chaîne n'a pas non plus précisé quel montant pourrait lui être versé ni qui le remplacerait sur le créneau-clé du 20 heures. Mais, du côté médias américains, il se murmure que James et Lachlan Murdoch, fils du magnat australien Rupert Murdoch,  propriétaire de Fox News, auraient, encouragés par leurs épouses, convaincu leur père de le renvoyer. 

Sanction des annonceurs ?

Au-delà du fait divers, le départ de Billy O'Reilly prend aussi les atours d'une "simple décision de gestionnaire". Soit la sanction des annonceurs (Mercedes-Benz, BMW ou le groupe pharmaceutique Sanofi) pouvant affecter les bénéfices. Une décision d'autant plus forte que le présentateur superstar de 67 ans rapportait à Fox des millions en recettes publicitaires (297 millions entre janvier 2015 et septembre 2016). 


Bill O'Reilly avait récemment signé un nouveau contrat avec la chaîne pour plus de 20 millions de dollars par an. Son émission quotidienne à 20 heures, le "O'Reilly factor", était la valeur sûre de cette chaîne créée en 1996, qui n'a cessé de progresser avec la montée des valeurs conservatrices et de Donald Trump (3,98 millions de téléspectateurs en moyenne au premier trimestre 2017). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter