VIDÉO - Frontière USA/Mexique : huit prototypes de murs dévoilés

International
FRONTIÈRE - On ne sait pas encore si Donald Trump arrivera à faire financer son projet de mur par le gouvernement mexicain, mais sa construction ne fait plus de doute. Ce jeudi, huit prototypes ont été dévoilés, ils doivent maintenant être testés par la police des frontières.

C’est une promesse de campagne que le président Trump compte tenir coûte que coûte. Malgré les critiques et l’opposition des autorités mexicaines, un mur géant est en passe d’être érigé sur la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Au total, 3000 kilomètres de béton renforcé ! 


Ce jeudi, huit prototypes ont été présentés à San Diego par les autorités migratoires. Quatre entreprises avaient été sélectionnées par le gouvernement cet été pour construire ces bouts de murs à taille réelle. La police des frontières (CBP) va maintenant les "tester". "Les huit prototypes vont être évalués sur 30 à 60 jours", détaille Carlos Diaz, le porte-parole de la CBP. "Pour qu’ils remplissent les critères recherchés, il ne faut pas que l’on puisse (…) les grimper, on ne doit pas creuser autour facilement, on ne doit pas pouvoir les percer et il faut que la sécurité des agents patrouillant la zone reste assurée pendant leur construction." Mais une petite touche artistique reste envisageable : "On peut aussi choisir le design ou la texture que l’on préfère."

Le mur pourrait coûter 20 milliards de dollars

Ces murs s’ajoutent aux patrouilles routières, faisceaux lumineux et technologies de surveillance pour assurer les opérations de protection de la zone frontalière. "Les murs aux frontières se sont révélés très efficaces dans notre stratégie de sécurité pour empêcher l'entrée illégale de personnes et de drogues", assure Ron Vitiello, rapporteur adjoint du CBP, dans un communiqué. 


Actuellement, un tiers de la frontière présente déjà une forme de barrière ou un mur. Pour assurer le coût de construction des deux tiers restants, l’administration Trump a proposé d'inscrire dans le budget 2018 1,8 milliard de dollars pour démarrer la construction du mur, qui pourrait coûter jusqu'à 20 milliards de dollars. Le pensionnaire de la Maison Blanche assure toujours que le Mexique mettra la main au portefeuille même si le gouvernement mexicain, lui, s'y refuse catégoriquement.

Une efficacité controversée

"Nous avons là effectivement huit murs mais nous savons qu'aucun mur n'arrêtera les gens", estime Rafael Fernandez, directeur des recherches sur le Mexique à l'université de Californie. "La seule chose que les murs engendrent, c'est de rendre le passage plus dangereux parce que (les migrants) traverseront le désert aride de l'Arizona. Il y a beaucoup de morts là-bas." Guillermina Fernandez, une habitante de la zone frontalière, abonde et glisse en riant à nos confrères de Reuters : "Ils passeront juste ailleurs". 


La frontière américano-mexicaine est l'une des plus dynamiques au monde. Rien qu'au poste de San Ysidro à San Diego, le plus actif de la planète, plus de 65 millions de personnes arrivent depuis le poste frontière de Tijuana chaque année.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter