Fusillade dans un lycée de Floride : ce que l’on sait de cette tuerie qui a fait 17 morts

DirectLCI
TRAGÉDIE – Equipé d’un fusil automatique, un homme de 19 ans a tué 17 personnes dans un lycée de Floride mercredi. Il s’agissait d’un ancien élève de l’établissement. Le point sur l’enquête.

Un après-midi ordinaire dans le lycée Marjory Stoneman Douglas (Floride). Puis des coups de feu et le cri strident de l’alarme incendie. En réaction, élèves et professeurs se cachent dans des placards. Certains finissent par sortir du lycée, les mains derrière la tête. Ils tombent nez à nez avec un gros dispositif policier. Et pour cause, un ancien élève de l’établissement a réalisé un véritable carnage.

Le bilan

17 personnes – adultes et étudiants – ont perdu la vie dans la tuerie. 12 ont été abattues à l'intérieur de l'établissement, deux devant ce dernier et une autre dans la rue. Grièvement blessées, deux personnes ont succombé alors qu’elles avaient été transportées à l’hôpital. 13 personnes, dont certaines sont blessées par balle, sont toujours entre les mains des médecins. Parmi elles, cinq sont dans un état critique. 

L’arsenal du tireur

D’après le sénateur de Floride Bill Nelson, interrogé par CNN, l’assaillant, affublé d’un masque à gaz, était armé de grenades fumigènes et d'un fusil d'assaut de type AR-15 ainsi que de nombreuses munitions. Il a déclenché l’alarme incendie pour attirer les lycéens dans les couloirs. Avant de tirer sur tout ce qui bouge à14 h 30. Il a finalement été arrêté sans opposer de résistance à Coral Springs, une localité située à proximité de l’établissement. 

Le profil du tireur

Ancien élève du lycée, le tireur s'appelle Nikolas Crue. Il a été placé en détention et est particulièrement surveillé afin d'éviter tout risque de suicide. Agé de 19 ans, il avait été renvoyé de l’établissement pour des raisons disciplinaires. Et pour bon nombre d’étudiants, son passage à l’acte est loin d’être étonnant. Interrogé par la chaîne WSVN-7, un élève le décrit comme "enfant à problèmes" qui projetait d’utiliser ses armes. "Il tirait au fusil parce que ça lui procurait une sensation d'ivresse", a-t-il ajouté. "Honnêtement, beaucoup de gens disaient que ce serait lui" qui "arroserait le lycée", a affirmé un autre élève, cité par la chaîne WJXT. Nikolas Cruz. avait en outre posté des message "très alarmants", a précisé le shérif du comté de Broward, Scott Israel. Selon le site du Daily Beast, une organisation suprémaciste blanche, The Republic of Florida, a assuré que le jeune homme était venu s'entraîner dans ses quartiers et qu'il avait des sympathies pour la cause en question.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter