VIDEO - G20 à Hambourg : scènes d'émeutes, près de 200 policiers blessés

DirectLCI
HEURTS - Scènes d'émeute ce vendredi soir à Hambourg en marge du G20. Malgré un impressionnant dispositif, 196 policiers allemands ont été blessés depuis ce jeudi, sachant qu'aucun chiffre officiel n'existe pour recenser les manifestants touchés. Pris à partie par plusieurs manifestants, un policier a procédé à un "tir de sommation".

Des bataillons de police lourdement armés sont intervenus vendredi dans la soirée à Hambourg après une journée marquée par des incendies de véhicules, des vitrines de banques cassées et des jets de projectiles sur les quelque 15.000 policiers déployés dans la ville. En 48 heures, près de 200 policiers ont été blessés par des manifestants en marge du sommet du G20 qui se tient dans la ville allemande.  Quinze mille hommes y ont été déployés mais les forces de l'ordre ont dû demander des renforts pour faire face à la multiplication des violences.  Dix-neuf personnes ont été placées en détention et plusieurs dizaines d'autres interpellées.    "Je comprends totalement les manifestations pacifiques mais les manifestations violences mettent des vies humaines en danger", a déclaré Angela Merkel, native de Hambourg, dans la soirée.


 

Dans le même temps, les chiffres officiels ne faisaient état que de deux blessés chez les manifestants. Mais la violence des affrontements, couplée aux témoignages de plusieurs observateurs sur les réseaux sociaux, laisse entendre que les chiffres sont bien plus élevés. 

Un peu plus tôt dans la soirée, dans le quartier de Schanzenviertel, haut-lieu de la contestation anti G20, un policier pris à partie par plusieurs personnes au cours d'un vol commis en marge d'une manifestation a dû effectuer "un tir de sommation" pour se dégager, comme l'a indiqué la police de Hambourg sur son compte twitter. Le policier a "pu finalement prendre la fuite dans un magasin et se mettre ainsi en sécurité", selon la même source.

"Des personnes masquées et armées de barre de fer"

Toujours dans ce quartier de Schanzenviertel, "plusieurs personnes masquées et armées de barres de fer" se sont par ailleurs rassemblées devant le Rote Flora, un ancien théâtre occupé par des squatters en 1989 au cours de batailles de rue, raconte également la police de Hambourg sur Twitter. Des centaines de policiers anti-émeutes se sont positionnés devant le bâtiment, alors que des manifestants jetaient des pétards. Des poubelles ont par ailleurs été incendiées. Au moins cinq canons à eau ont été actionnés pour tenter de canaliser les manifestants, dont plusieurs "Black Blocs" vêtus de noir, certains lançant des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre. De nombreuses images montrant ces heurts sont actuellement diffusées sur les réseaux sociaux

 Au total, il y aurait 100.000 contestataires dans les rues de Hambourg, mais seule une petite partie est impliquée dans les affrontements.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter