VIDÉO - George W. Bush : le tacle qui pourrait faire très mal à Donald Trump

VIDÉO - George W. Bush : le tacle qui pourrait faire très mal à Donald Trump

ETATS-UNIS - À quelques jours seulement de la tenue des élections de mi-mandat, la critique sévère d'un poids lourd du parti républicain comme George W. Bush envoie un signal clair au président en place : ses soutiens s'amenuisent, même dans son propre camp.

C'est un discours anti-Trump à peine voilé qu'a délivré George W. Bush, jeudi 19 octobre, à New York. L'ancien président des Etats-Unis, qui avait pourtant été critiqué pour son traitement de la sécurité intérieure et de la diplomatie du pays au lendemain des attaques du 11-Septembre, a sévèrement jugé la première moitié du mandat de Donald Trump. 

Le 43e président américain porte un regard à peine moins critique que Barack Obama, pourtant à son opposé sur l'échiquier politique. Il déclare, sans citer Donald Trump : "Nos oppositions se transforment en animosités. Nos désaccords aboutissent à une déshumanisation."

La bigoterie semble enhardie. Nos politiques semblent plus vulnérables aux théories du complot et aux mensonges purs et simples- George W. Bush, 43e président des Etats-Unis

Lire aussi

Le 7 novembre prochain, les électeurs américains renouvelleront une partie de leurs parlementaires. Un scrutin qui intervient à la moitié du mandat présidentiel et qui fait souvent figure de "test" de la solidité du président en place. Si une vague "bleue" (démocrate) se produit, cela porterait un coup d'arrêt sévère aux propositions de Donald Trump, qui devra nécessairement négocier avec la majorité des élus pour faire voter ses projets de loi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Traque dans les Cévennes : un homme armé toujours en fuite après un double meurtre

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

EN DIRECT - Israël/Palestine : "Ce n'est que le début", prévient le ministre de la Défense israélien

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.