VIDÉO - Lesbos : le calvaire des migrants confinés au camp de Moria

VIDÉO - Lesbos : le calvaire des migrants confinés au camp de Moria
International

REPORTAGE - La crise sanitaire du Covid-19, qui a bouleversé la planète ces derniers mois, a également fortement impacté le camp de migrants de Moria, sur l'île grecque de Lesbos. Le confinement qui y a été imposé aggrave les conditions sanitaires, laissant craindre le pire.

Déjà confrontés à des conditions de vie extrêmement difficiles, les réfugiés du camp de Moria, sur l’île de Lesbos, en Grèce, vivent un véritable cauchemar depuis quelques semaines. Un confinement a été imposé dans leur camp par les autorités grecques, officiellement pour faire barrière au Covid-19. Pourtant, parmi les 16.000 migrants installés à Moria, aucun cas positif au virus n’a pour le moment été détecté.

Des conditions sanitaires déplorables

Pour ce père de famille syrien, à qui il a fallu trois tentatives et près de 5.000 euros pour rejoindre les côtes grecques avec sa femme, la situation devient invivable. D’autant que le couple a accueilli une petite fille ces derniers mois dans le camp, et ne peut en sortir pour lui apporter les soins nécessaires : "Elle est née dans ce camp il y a cinq mois, elle a grandi sous cette tente. Elle souffre d'asthme. Mais ici, obtenir de l'aide médicale est quasi impossible", déplore-t-il dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Ainsi, pour un biberon, comme pour tout le reste, les conditions sanitaires sont déplorables, l’eau courante étant inaccessible et les ramassages d’ordures quasi-inexistants. Pire, des enfants s’attèlent à collecter les déchets du camp, et ce malgré la crise épidémique et les risques liés au Covid-19.

Cette promiscuité, ce manque d’hygiène nous fait craindre le pire.- Stephan Oberreit, chef de mission en Grèce pour Médecins sans frontières

Le confinement complique tout dans le fonctionnement du camp, dont la venue d’associations, de moins en moins autorisées à y entrer. "Les migrants vivent déjà dans des conditions abominables, dans ce camp qui ne devrait pas exister en tant que tel. Cette promiscuité, ce manque d’hygiène nous fait craindre le pire. La première chose qu’il faut faire, c’est évacuer les personnes à risque", alerte Stephan Oberreit, chef de mission en Grèce pour Médecins sans frontières.

A deux kilomètres de là, dans le village de Moria où de plus en plus d'habitants sont hostiles à la présence massive des migrants, le maire Yannis Mastrogiannis assume le confinement du camp, alors que tous les Grecs, eux, peuvent circuler librement : "Evidemment, on veut que le confinement se poursuive. Ce confinement est le moyen de contrôler les allers et retours, il y a certes quelques dérogations mais si les sorties étaient massives, ce serait la catastrophe."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

Une barrière flottante pour stopper l'arrivée des migrants ?

Dans le même temps, chaque semaine, quelques bateaux chargés de migrants continuent d'accoster sur les rivages. Pour stopper ce flux, les autorités envisagent une solution radicale, à savoir une barrière flottante, en pleine mer. Pour Thanasis Marmarinos, pêcheur à Skala Sikamias, sur l’île de Lesbos, ce projet est "inhumain" : "Tous ces réfugiés qui veulent traverser la mer, ils vont faire quoi ? Ils vont trouver un moyen de passer, si on ferme les frontières, je vous le dis, ils passeront ailleurs."

Une idée venant du gouvernement grec, qui parle d’une mesure d’urgence, et comparée par l’opposition au mur de Donald Trump à la frontière mexicaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Passage à l'heure d'hiver : est-ce vraiment la dernière fois ?

Covid-19 : une deuxième vague "pire que la première" ?

Jeune fille tondue à Besançon : condamnée à un an de prison, la famille a été expulsée ce samedi matin

EN DIRECT - Covid-19 : 45.422 contaminations, nouveau record quotidien

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent