VIDÉO - Heurts en marge du discours de Trump en Arizona, des opposants dispersés avec du gaz lacrymogène

VIDÉO - Heurts en marge du discours de Trump en Arizona, des opposants dispersés avec du gaz lacrymogène

DÉBORDEMENTS - Tandis que partisans du président américain ont attendu des heures ce mardi pour assister à son meeting au Phoenix Convention Center, des manifestants installés en face criaient "Honte, honte, honte". Des heurts ont éclaté à la fin du discours, contraignant les forces de l'ordre à user de gaz poivre.

Des protestations bruyantes mais pour l'essentiel pacifiques. Le discours de Donald Trump ce mardi à Phoenix dans l'Arizona devant des milliers de partisans, a été marqué par un face à face entre ces derniers et des opposants. Portant la casquette rouge avec le slogan "Make America Great Again", ou scandant "Construisez le mur", des sympathisants ont attendu des heures pour assister au meeting du président au Phoenix Convention Center. A l'extérieur de la salle, des manifestants anti-Trump criaient "Honte, honte, honte" ou "Pas de Trump, pas de KKK, pas de fascistes aux Etats-Unis".

Des débordements ont éclaté quand la prise de parole du président américain s'est terminée et que des opposants se sont mis à jeter des pierres et des bouteilles. La police de Phoenix a annoncé avoir eu recours à du gaz poivre pour les disperser, précisant que quatre personnes ont été arrêtées, dont trois pour agression.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

Lire aussi

Des protestataires glissés dans la foule

Devant un public qui lui était acquis, le président des États-Unis a déclaré que ses propos, après le rassemblement de

Charlottesville qui a fait un mort le 12 août dernier, avaient été "parfaits". Raillant les médias qui l'ont accusé d'avoir réagi trop tardivement ou de ne pas avoir suffisamment condamné l'auteur du meurtre, Donald Trump a lancé :  "Voici ma déclaration : le conducteur de la voiture est une personne horrible".

"Notre mouvement est fondé sur l'amour pour les Américains, pour les laissés pour compte, pour chaque enfant américain qui mérite une chance de réaliser ses rêves...", a déclaré le locataire de la Maison Blanche au public, dans lequel flottaient beaucoup de pancartes "Les femmes pour Trump" ou "Les anciens combattants pour Trump". Une poignée de protestataires s'étaient glissés dans la foule, vite escortés vers la sortie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.