VIDÉO - Hong Kong : un manifestant blessé par un tir à balle réelle de la police

International

Toute L'info sur

Hong Kong se soulève contre Pékin

TENSIONS - Alors que la Chine célèbre les 70 ans du régime communisme, de violents heurts se déroulent à Hong Kong. Un manifestant hongkongais a été blessé mardi à la poitrine par un tir à balle réelle d'un policier dont l'unité avait été attaquée par des protestataires.

Un palier a été franchi dans le conflit entre les autorités et les manifestants à Hong Kong. Un homme a été blessé par balle mardi dans la ville où, une nouvelle fois, des dizaines de milliers de militants pro-démocratie sont descendus dans les rues. Ils répondent à l'appel pour une "journée de chagrin" visant à perturber le 70ème anniversaire de la fondation de la Chine populaire.

Le manifestant blessé a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors d'affrontements entre protestataires et forces de l'ordre, a indiqué à l'AFP une source policière. Deux vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux, en témoignent : on y voit une poignée de policiers en tenue anti-émeute confrontés à une dizaine de protestataires masqués. Certains utilisent des parapluies et des barres métalliques pour frapper les policiers. On voit un policier courir avec son arme de service à la main, donner un coup de pied à un manifestant avant de tirer à bout portant sur un protestataire tenant une barre de fer à la main. Le coup de feu est clairement audible. Le manifestant blessé trébuche en arrière et tombe sur un policier au sol, alors que les autres protestataires fuient en courant.

Lire aussi

L'homme évacué par ambulance

Une deuxième vidéo filmée par Campus TV, la chaîne de l'Université de Hong Kong, montre la scène sous un autre angle. Des images tournées un peu plus tard par la chaîne locale Stand News montre les policiers prodiguant de premiers soins au blessé qui a un masque à oxygène sur le visage. Son t-shirt a été découpé et des traces de sang sont visibles sur sa poitrine. Des ambulanciers arrivent ensuite, placent l'homme, qui est inconscient, sur une civière et l'évacuent.

Selon un premier bilan communiqué par les autorités hospitalières, au moins 31 personnes ont été blessées, dont deux grièvement. Et selon le quotidien South China Morning Post, au moins une trentaine de manifestants ont été arrêtés ces dernières heures. Depuis ce regain de violences, l'UE a appelé au calme. "L'Union européenne continue à souligner que le dialogue, la désescalade et la retenue sont la seule façon d'avancer", a déclaré une porte-parole de la Commission européenne lors du point de presse quotidien.

Mobilisés depuis juin, les militants pro-démocratie ont bravé l'interdiction de manifester. Tous veulent exprimer leur ressentiment à l'encontre du régime chinois, dénoncer le recul des libertés et la violation, selon eux, du principe "Un pays, deux systèmes" qui a présidé à la rétrocession de l'ex-colonie britannique à la Chine en 1997.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter