Hôtels, restaurants : le pass sanitaire est désormais obligatoire au Portugal

Hôtels, restaurants : le pass sanitaire est désormais obligatoire au Portugal

En Europe, un pays a décidé de clairement favoriser les personnes vaccinées, c'est le Portugal qui demande désormais un pass sanitaire à l'entrée de ses hôtels et de ses restaurants.

Il va falloir s'habituer à montrer patte blanche cette année à l'intérieur d'un restaurant de Lisbonne. Désormais, les gérants doivent exiger la présentation d'un pass sanitaire. C'est-à-dire un certificat de vaccination complète ou bien un test négatif.

Toute l'info sur

Le WE

Un dispositif bien accueilli par les touristes. "Je trouve que c'est une mesure intéressante surtout avec les cas qui augmentent ici. C'est une bonne précaution", disent-ils. En revanche, le patron de l'établissement est nettement moins enthousiaste. Pour lui, c'est le début d'un casse-tête "Certains viennent avec un papier, d'autres avec un QR code, mais on n'a pas de quoi les lire, donc on fait un simple contrôle visuel. On n'a aucun moyen de vérifier l'authenticité des pass sanitaire".

La mesure s'applique également dans les hôtels. Aucun problème pour cette famille espagnole qui arrive vaccinée. Mais mauvaise surprise pour ce jeune homme qui n'est pas en possession d'un pass sanitaire. "Je dois me faire tester en urgence". Heureusement, l'hôtel a tout prévu et met à disposition de ses clients des autotests.

Le Portugal attend des millions de touristes cet été et espère grâce à eux relancer son économie durement touchée par la crise sanitaire. Mais avec autant de personnes qui devront se faire dépister plusieurs fois durant leur séjour, les centres de test risquent d'être débordés. Alors les pharmacies sont également mises à contribution.

Dans cette officine du centre-ville, on teste à plein régime. Ce groupe de Français a réussi à obtenir l'un des derniers créneaux disponibles. "C'est 25 euros par personne pour un test antigénique", souligne l'une des touristes. Une dépense supplémentaire dont ils se seraient bien passés. "C'est plus compliqué : payer en plus, attendre de faire des démarches pour avoir des remboursements. Oui, évidemment que c'est gênant".

Cette mesure fait suite à l'instauration, il y aune une semaine, d'un nouveau couvre-feu nocturne dans les régions les plus touchées par le variant delta.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.