VIDEO - "Hypocrite" : Trump n'a pas apprécié que Trudeau se moque (visiblement) de lui avec Macron et Johnson

VIDEO - "Hypocrite" : Trump n'a pas apprécié que Trudeau se moque (visiblement) de lui avec Macron et Johnson
International

OUPS - Une discussion en marge du sommet de l'Otan a donné l'occasion mardi soir à Justin Trudeau - en discussion avec Emmanuel Macron et Boris Johnson, d'ironiser sur Donald Trump. Le président américain a décidé de quitter plus tôt que prévu Londres et parle de son homologue canadien comme d'un "hypocrite".

Un rare moment de détente dans un sommet électrique. Lors d’une réception à Buckingham Palace, dans la soirée, mardi 3 décembre, en marge du sommet de l’Otan à Londres, plusieurs dirigeants ont profité de l'apéritif pour se moquer de Donald Trump. Une discussion censée rester privée. Las, des caméras britanniques ont immortalisé la scène. Et provoqué les foudres du principal intéressé…

Les images montrent Emmanuel Macron, Boris Johnson, Justin Trudeau et Mark Rutte discuter vivement avec la princesse Anne, la fille d'Elisabeth II, et manifestement amusés. Le Premier ministre britannique demande à Emmanuel Macron : "C'est pour ça que vous êtes en retard ?" Son homologue canadien Justin Trudeau ajoute : "Il est en retard parce qu'il a eu une conférence de presse de 40 minutes inattendue". 

Lire aussi

Trudeau, "un hypocrite", réagit Trump

Quelques secondes s'écoulent durant lesquelles le Président français s'exprime, mais de manière inaudible pour les caméras. "Oh, oui, oui, il a annoncé ....", poursuit alors Justin Trudeau en souriant, avant de lâcher : "On pouvait voir son équipe qui tombait des nues". 

Sans surprise, ces échanges surpris par les caméras n'ont pas amélioré l'ambiance lors du sommet, déjà assombri par plusieurs différends, en particulier l’intervention de la Turquie en Syrie. Informé de la diffusion de la vidéo, Donald Trump n'a d'ailleurs pas mâché ses mots. Justin Trudeau ? "Il est hypocrite. C'est un type bien... mais c'est comme ça", a-t-il déclaré au cours d'un point de presse lors de sa rencontre avec la chancelière Angela Merkel. 

Visiblement vexé, le président américain devrait rapidement tourner les talons de Londres : "Je pense que nous allons repartir directement (...) je pense que j'ai donné suffisamment de conférences de presse". Interrogé à son tour sur la scène, le Premier ministre britannique a, de son côté, nié s'être moqué de son allié. "Non, c'est du grand n'importe quoi. Je ne sais pas d'où vous sortez ça", a-t-il répondu aux journalistes qui l'interrogeait sur le sujet."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter