VIDÉO - #Imwithsanna : les Finlandais solidaires avec leur Première ministre, critiquée pour son décolleté

VIDÉO - #Imwithsanna : les Finlandais solidaires avec leur Première ministre, critiquée pour son décolleté

SEXISME - Une photo de la Première ministre finlandaise, Sanna Marin avec un décolleté plongeant pour un magazine, a déclenché un tollé sur les réseaux sociaux. Si certains ont fait part de leur indignation, des centaines de Finlandais ont posé de la même façon pour la soutenir.

La Première ministre finlandaise a fait, bien malgré elle, les gros titres de la presse le week-end dernier. Sanna Marin s'est retrouvée au milieu d'une controverse après avoir posé pour le magazine de mode "Trendi" dans un élégant tailleur-pantalon et une veste, sans chemise ni soutien-gorge.

La page Instagram du magazine a alors été rapidement inondée de critiques acerbes de la part de certains internautes, suggérant que la photo était inappropriée pour quelqu'un qui représente les hautes sphères de l'État. L'opposition n'imaginait pas cependant que la polémique autour ce décolleté entraînerait une vague de soutien de la part de nombreux Finlandais. 

Voir cette publication sur Instagram

Ylpeänä esittelemme: lokakuun Trendin kannessa loistaa mieletön @sannamarin 💪🖤⠀ ⠀ Pääministeri Sanna Marinilla on eturivin paikka esimerkkinä, esikuvana, asioiden muuttajana ja vaikuttajana. Työ on paineistettua, mutta hyvät unenlahjat ja rautaiset hermot auttavat. Mutta Marin tunnustaa myös, että uupumuksen tunteet saattavat tulla myöhemmin:⠀ ⠀ ”On selvää, että nämä vuodet jättävät jälkensä. Tämä ei ole tavallista työtä eikä tavanomaista elämää vaan raskasta monellakin tavalla. Voi olla, että paine ja uupumus kertyvät ja tulevat myöhemmin. Tilanteissa on ollut pakko laittaa tunteet sivuun, mutta kyllähän ne kasautuvat.” ⠀ ⠀ Lue kiinnostava haastattelu kokonaisuudessaan tänään lehtihyllyille saapuneesta Trendistä! Antoisia lukuhetkiä! 💎 ⠀ ⠀ Kuva: @jonaslundqvist⠀ Tyyli: @suvipout

Une publication partagée par Trendi & Lily (@trendimag) le

Pour la soutenir, des centaines de Finlandaises ont publié des photos similaires en décolleté. Peu de temps après, le hashtag #imwithsanna est apparu, déclenchant un véritable mouvement de soutien à la cheffe du gouvernement. 

La journaliste de télévision, Ina Mikkola, très connue dans le pays, a posté elle aussi une photo sur son compte Instagram, où elle fustige la misogynie des critiques contre Sanna Marin. 

Voir cette publication sur Instagram

💪❤️💪❤️💪⠀ #imwithsanna #sannamarin #tyttöjenpuolella #trendimag

Une publication partagée par Trendi & Lily (@trendimag) le

L'ancienne présidente de la Finlande de 2000 à 2012, Tarja Halonen, a quant à elle, félicité Sanna Marin pour "faire partie du groupe de femmes politiques dont le physique est constamment discuté, contrairement aux hommes, qui peuvent être torse nu, que leur corps le permettre ou non". 

Preuve en est, certains dirigeants finlandais n'ont pas eu le droit aux mêmes critiques à l'image du président de la Finlande de 1944 à 1946, Carl Gustaf Mannerheim, qui avait tout de même posé dans le plus simple des appareils, sur son cheval. 

Plus récemment,  le 8 octobre dernier, c'était l’eurodéputé d'extrême droite, Teuvo Hakkarinen, qui posté sur son compte Instagram une photo de lui en maillot de bain avec une casquette "Make America Great Again", sans pour autant faire polémique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alerte aux orages : 9 départements maintenus en vigilance orange

Régionales : Marine Le Pen dénonce un "désastre civique" et appelle ses électeurs à "déconfiner leurs idées"

Région par région, la carte de France du 1er tour

EN DIRECT - Régionales : Darmanin dénonce "des dysfonctionnements inacceptables" dans l'organisation du 1er tour

Auto-tests sur les plages, traçage "à la japonaise" : ce qui va changer cet été dans la traque du Covid-19

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.