Incendies au Portugal : les feux reprennent, attisés par les vents

International
FEUX - L'Espagne va envoyer deux bombardiers d'eau pour lutter contre les feux de forêt qui sévissent au Portugal. Au moins 30 personnes ont été blessées dans ces incendies.

On les croyait maîtrisés mais les vents ont tourné. Le Portugal a demandé l'aide des bombardiers d'eau espagnols pour lutter contre les incendies de forêt qui ont repris dans la soirée de lundi, attisés par les vents. L'Espagne devait envoyer "deux avions amphibie lourds" en fin de journée, selon le ministère de l'Intérieur. Les feux de forêts, qui avaient pourtant été déclarés "maîtrisés à 90%" lundi matin, ont été attisées par des vents aux directions changeantes, provoquant des reprises dans des zones difficiles d'accès. L'Union européenne s'est également dit préparée pour renforcer son aide si nécessaire.


Près de 1700 pompiers et 17 aéronefs, avec 318 véhicules, venus de toutes les régions du pays, étaient toujours mobilisés dans la région de Castelo Braco, à 200 km au nord de Lisbonne, pour venir à bout des flammes, selon l'Autorité nationale de la protection civile. Dans le petit village de Cardigos, des avions et hélicoptères bombardiers d'eau ont arrosé dans un va-et-vient incessant des colonnes de fumée sous le regard inquiet des habitants.

Exténués, se versant régulièrement de l'eau sur la tête, les pompiers se relayaient au front pour éviter que les flammes ne s'approchent des habitations. "Ici ça brûle depuis samedi soir. Hier, on pensait que c'était terminé, que c'était complètement éteint. Puis d'un coup le feu reprend avec ce vent", a raconté à nos confrères de l'AFP Fernando Almeida, un habitant de Casais de Sao Bento en remplissant une énorme cuve dans son jardin à l'aide de tuyaux d'arrosage afin qu'un hélicoptère puisse s'y ravitailler en eau.

Plus de 30 pompiers blessés en intervention

Les feux de forêt s'étaient déclarés samedi après-midi sur trois fronts et la nuit suivante plusieurs hameaux avaient été évacués par précaution. Le travail des pompiers avait été compliqué par les températures élevées et les bourasques. Un pompier a été blessé lundi dans les opérations de secours, ce qui porte à 32 le nombre de blessés la plupart intoxiqués par la fumée.

La police judiciaire a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ces feux de forêt et déterminer s'ils ont une origine criminelle. Un incendiaire présumé de 55 ans, soupçonné d'avoir mis le feu près de Castelo Branco, sans avoir vraisemblablement joué de rôle dans les vastes incendies qui se sont déclenchés samedi, a été arrêté dimanche, a annoncé la police judiciaire. 


Le porte-parole de la protection civile Pedro Nunes avait appelé lundi après-midi les habitants des régions touchées à "rester vigilants" et à suivre promptement "les indications données par les forces de sécurité". Cette région vallonnée et couverte de forêts est régulièrement la proie des incendies. Les plus meurtriers de l'histoire du Portugal y avaient tué 114 personnes en 2017, en deux vagues, en juin puis en octobre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter