VIDÉO - Inde : New Delhi étouffe sous la pollution, les écoles fermées

International
DirectLCI
ENVIRONNEMENT - Les épisodes de "smog" sont récurrents en automne et en hiver à New Delhi. Les autorités locales ont décidé de fermer les écoles de la ville jusqu'à dimanche.

La capitale indienne New Delhi est envahie depuis mardi par un épais brouillard de pollution. Ces vagues d'air surchargées de particules fines appelées "smog" valent à la mégalopole de vingt millions d'habitants le sinistre titre de ville la plus polluée du monde.


Les larges artères de la localité sont voilées de gris (voir vidéo ci-dessus). Les appartements ressemblent à des fumoirs alors que dans la rue, les policiers en charge de la circulation et les commerçants de rue se nouent un chiffon sur le visage pour ne pas respirer les particules fines. La mairie a également ordonné mercredi la fermeture de toutes ses écoles jusqu'à dimanche afin de protéger les enfants.

Des niveaux de particules ultra-fines dix fois supérieurs à la normale

Mardi en milieu d'après-midi, heure où les concentrations de particules en suspension sont pourtant plus basses, les différents compteurs de Delhi affichaient des niveaux dangereux de particules ultra-fines (PM2,5) : entre 300 et 650 microgrammes/m3 alors que l'OMS recommande de ne pas dépasser 25 microgrammes/m3 en moyenne journalière pour la santé.


Des situations comme celles de New Delhi remettent en question la durabilité des modes de vie humains dans des zones aussi peuplées. Et ce à l'heure où l'empreinte de l'homme sur la planète bleue est au coeur de la COP23 qui se tient actuellement en Allemagne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter