VIDÉO – Indonésie : le volcan Agung inquiète l'île de Bali

DirectLCI
EXPLOSIF – Alors que le mont Agung se réveille sur l’île de Bali, les autorités indonésiennes sont sur le pont pour éviter une catastrophe similaire à celle de 1963, quand l’éruption du volcan avait fait 1600 morts. Ces derniers jours, plus de 25.000 personnes ont été évacuées et dizaines de vols annulés.

Bali est dans l’expectative. Alors que le principal volcan – le mont Agung – de la célèbre île indonésienne s’est réveillé depuis le mois de septembre, l’inquiétude est palpable du côté des habitants comme des touristes. Dimanche, une épaisse colonne de fumée noire s’échappait toujours du cratère, obscurcissant le ciel et projetant des cendres partout aux alentours. 


Plus de 25.000 personnes ont été évacuées à partir de mardi 21 novembre quand la montagne s’est de nouveau mise à gronder. Si les autorités se sont pour l’instant gardées de décréter le niveau d’alerte maximum, une zone d’exclusion d’un rayon de 7,5 kilomètres a été mise en place autour du volcan. Objectif : éviter une catastrophe similaire à celle de 1963, lorsque la dernière éruption du mont Agung avait fait près de 1600 morts.

Près de 30 vols annulés

"Cette fois, les secousses causées par l'activité du volcan sont considérablement moindres que celles de septembre (plus de 100.000 personnes avaient alors été mises à l’abri, ndlr)", explique le chef du centre de volcanologie d'Indonésie. Une activité moindre qui n’empêche pas les perturbations, notamment pour le trafic aérien. 28 vols ont été annulés au départ et à l'arrivée de l'aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali. 


L'aérogare reste toutefois ouverte et il appartient aux compagnies elles-mêmes de décider de supprimer ou de détourner leurs vols. Au moins 2000 passagers sont touchés, en particulier des Australiens, (très) nombreux à se rendre en vacances sur l’île indonésienne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter