VIDÉO - Inondations dans le sud-est de l'Australie : les habitants se préparent à "une semaine très difficile"

AUSTRALIE

INTEMPÉRIES. Quelque 18 000 personnes ont été évacuées depuis le début du déluge qui traverse la Nouvelle-Galles du Sud (NSW), dans le sud-est de l'Australie, alors que des pluies plus abondantes sont prévues jusqu'à mercredi.

Le sud-est de l'Australie sous les eaux. Les services d'urgence et l'armée ont dû répondre à 2000 appels à l'aide au cours de la nuit de dimanche à lundi, dont 700 pour des sauvetages liés aux inondations sans précédent qui touchent les Nouvelles-Galles du Sud, Etat qui comprend la ville de Sydney. 

La première ministre de l'État, Gladys Berejiklian, a décrit comme un miracle le fait qu'aucun décès n'ait été signalé pour l'heure. Mais les dégâts sont considérables dans ces zones touchées, qui abritent environ un tiers des 25 millions d'habitants de l'Australie. Pas moins de trente-cinq communautés du nord de cette région ont ainsi été coupées du monde.

Ces pluies diluviennes ont entraîné les crues record de certaines rivières du bassin de Sydney, comme la Nepean à Penrith, dans la banlieue ouest de Sydney, qui  a surpassé son record de 1961. Le barrage de Warragamba, à l'ouest de Sydney également, qui fournit Sydney en eau potable, a de nouveau débordé lundi.

Toute l'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

Lire aussi

Se préparer à une "semaine très difficile".

Selon le bureau australien de météorologie, les choses ne vont pas en rester là. La première ministre de l'État a d'ores et déjà averti la population qu'elle devrait se préparer à une "semaine très difficile". En effet, la côte entière de l'État est maintenant sous le coup d'une alerte aux vents violents. Les précipitations vont se poursuivre encore pour 48 heures et des marées anormalement hautes sont attendues. 

Au total, les autorités craignent que 54 000 personnes ne se soient obligées d'être évacuées. Les intempéries s'étendent sur de vastes étendues, carbonisées lors des incendies majeurs de 2019-2020 après des années  de sécheresse. Ces incendies avaient  détruit une superficie presque équivalente à celle du Royaume-Uni, fait 33 morts et tué ou entraîné le déplacement de près de trois milliards d'animaux. Ces phénomènes extrêmes sont imputables au changement climatique, selon de récentes et diverses études scientifiques australiennes et internationales.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

EN DIRECT - Vaccins : l'exécutif lance une "nouvelle campagne massive d'appels" pour inciter les plus vulnérables

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France stagne, malgré l'argent en aviron

Covid-19 : le pass sanitaire élargi entrera en vigueur le 9 août

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.