VIDÉO - Joint, whisky et propos lunaires : l’interview en roue libre du patron de Tesla Elon Musk

International
DirectLCI
NOUVELLES FRASQUES - Elon Musk fait à nouveau parler de lui après une interview déjantée réalisée en direct sur YouTube dans la nuit de jeudi à vendredi avec le comédien et animateur américain Joe Rogan. Il y est apparu buvant du whisky et fumant du cannabis.

"Good times" ("du bon temps"), a tweeté Elon Musk en relayant la vidéo de son interview. Le milliardaire s’est en effet montré particulièrement détendu lors de cet entretien réalisé dans la nuit de jeudi à vendredi avec le comédien et animateur américain Joe Rogan. 


Une discussion à bâtons rompus au cours de laquelle le patron de Tesla et Space X, vêtu d'un tee-shirt noir où était inscrit "Occupy Mars", a parlé intelligence artificielle ou colonisation de la planète rouge. Mais ce sont surtout le verre de whisky qu'il sirotait ou le joint sur lequel il a tiré entre deux réponses qui ont retenu l'attention des 90.000 personnes scotchées à ces 2 heures de direct sur YouTube, et depuis des réseaux sociaux.

"Je ne fume presque jamais d'herbe", a assuré Elon Musk, qui ne s'est pas mis dans l'illégalité en acceptant le joint que lui tendait l'animateur, puisque l'entretien se déroulait en Californie, Etat où l'usage récréatif du cannabis est désormais légal. "Je trouve que ce n'est pas bon pour la productivité, c'est un peu l'inverse d'une tasse de café".

Au cours de cette interview déjantée, Elon Musk est aussi revenu sur son fameux entretien accordé début août au New York Times, au cours duquel il avait révélé son état d'intense fatigue et de stress, "passant du rire aux larmes" au cours de la conversation selon le quotidien. "C'est peut-être mièvre mais, pour moi, l'amour est la réponse, a dit jeudi soir ce grand adepte de Twitter, lançant un message aux internautes : "Passez plus de temps avec vos amis et moins de temps sur les réseaux sociaux".


Pas sûr que cette interview fasse du bien à l'image écornée du tumultueux homme d'affaires de 47 ans , alors que les interrogations sur sa fragilité sont venues s'ajouter ces derniers temps aux doutes de certains investisseurs sur la capacité de Tesla à remplir ses objectifs de production. La société a vu plus d'un cinquième de sa capitalisation boursière partir en fumée depuis le tweet du 7 août dans lequel Elon Musk annonçait un possible retrait de la Bourse du constructeur de voitures électriques.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter