Invasion du Capitole : que va-t-il se passer pour Donald Trump ?

Invasion du Capitole : que va-t-il se passer pour Donald Trump ?

Le coup de force des partisans de Donald Trump lors de la séance du Congrès destinée à certifier l'élection de Joe Biden pourrait-il signifier la fin prématurée du mandat de l'actuel président américain ? Pourrait-il être destitué ?

Des sympathisants de Donald Trump ont envahi le Capitole, le mercredi 6 janvier 2021, alors que le Congrès certifie la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle. Après ces violences, que va-t-il se passer pour le président sortant ? On parle de plus en plus du fait qu'il pourrait être déclaré inapte au pouvoir en fonction du 25e amendement. D'ailleurs, une partie de ses ministres se serait déjà réunie pour en discuter. Mais, certains de ses adversaires veulent aller encore plus loin. Ils demandent un "impeachment", une destitution.

Toute l'info sur

Le 20h

Cette procédure qui, à leurs yeux, représente un énorme avantage puisque, le cas échéant, il permet d'interdire à vie à Donald Trump de se présenter à une élection présidentielle. Autant dire que les démocrates notamment seraient ainsi définitivement débarrassés du locataire actuel de la Maison Blanche. Ce dernier devrait quitter de toute façon les lieux au plus tard le 20 janvier. D'ici là, il va avoir bien du mal à appeler de nouveau à l'aide ses partisans. Puisque sur les réseaux sociaux, aussi bien Instagram que Twitter et Facebook, tous ses comptes ont été suspendus pour quelques heures ou définitivement considérant que ses messages conduisent finalement à la violence.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

Lire et commenter