VIDÉO - Irak : dans les villes libérées, le problème des puits de pétrole incendiés par Daech

POLLUTION - Depuis plusieurs semaines, de nombreux puits de pétrole sont en feu dans les villes libérées du joug du groupe État islamique. Pour mettre fin à ce problème, le gouvernement irakien a pris le problème en main.

Alors que les forces irakiennes sont entrées dans Mossoul le 1er novembre, les villes libérées au sud de celle-ci commencent à se reconstruire. Mais nombreuses d’entre elles font face à un grave problème. En les quittant, les djihadistes du groupe État Islamique ont mis le feu aux puits de pétrole. Un moyen pour eux de faciliter leur repli en masquant le ciel d’une épaisse fumée noire.  

Lire aussi

Mettre fin à un gigantesque épisode de pollution

Par exemple à Al-Qayyarah, les 18 puits de pétrole de la ville sont en feu depuis plus de deux mois. Après avoir complètement sécurisé la zone, le gouvernement a décidé d’envoyer des ingénieurs et des ouvriers pour tenter d’endiguer le problème. Pour ce faire, les ingénieurs font recouvrir les zones en feu de gravats et de terre. 


Les puits en eux-mêmes seront bouchés en deux étapes. Tout d’abord, des puits secondaires seront construits pour réduire le flot de pétrole s’échappant des puits en feu. Après cette étape, les ingénieurs comptent injecter un mélange d’eau, de ciment et de sable. Cette méthode devrait pouvoir permettre de complètement stopper les incendies et de boucher ces puits. Après des semaines à respirer de l'air totalement irrespirable, les habitants d’Al-Qayyarah vont pouvoir enfin revivre.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La bataille de Mossoul

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter