VIDÉO - Irak : une radio fait de la résistance à Daech

RÉSISTANCE - Alors que les forces irakiennes ont pénétré mardi 1 novembre dans Mossoul pour la première fois depuis la prise de la ville par le groupe Etat islamique en 2014, la radio "al-Ghad" donne la parole aux habitants.

"Bonjour à tous et surtout aux habitants de Mossoul. Voilà l'émission qui fait entendre votre voix. Nous sommes à vos côtés, nous ne vous laisserons pas tomber", lance le présentateur de la radio al-Ghad , comprenez demain  en arabe. 


Dans le nord de l’Irak, au Kurdistan, cette radio diffuse un talk-show depuis un an et demi. Les personnes vivant à Mossoul appellent quotidiennement les présentateurs pour relater ce qu’ils voient dans cette deuxième ville du pays sous le joug de l’organisation État islamique (EI) depuis 2014.

Devenue une cible

La radio est devenue un moyen de résistance pour la population, privée de moyen de communication. "Daech veut isoler les habitants de Mossoul du reste du monde", explique le fondateur d’al-Ghad avant de préciser : "Ils n’ont pas le droit d’avoir un téléphone, d’appeler leurs familles, ni même de quitter la ville."


Fort de son succès, les présentateurs sont obligés de préserver l’anonymat, car ils sont devenus une cible pour les terroristes. La localisation du studio est tenue également secrète. 

Des témoignages poignants

"Pouvez-vous me dire quelle est la situation à Mossoul ?, lance une journaliste. Il y avait beaucoup de combattants de l’EI dans le quartier où je vis. Maintenant, ils sont partis. Ils dorment dans les tunnels et non plus dans leurs camps", rétorque un auditeur. 


Une autre habitante appelle : "Il y a quinze minutes il y a eu des bombardements dans l'Ouest, mais on ne sait pas exactement la localisation."  

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La bataille de Mossoul

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter