Isolement obligatoire : la méthode espagnole

Isolement obligatoire : la méthode espagnole

En Espagne, après avoir constaté que de nombreuses personnes placées à l'isolement ne respectaient pas la quarantaine, les autorités ont autorisé la police à vérifier que les consignes étaient bien appliquées, avec des amendes pour les récalcitrants.

Au moindre doute, lors d'un contrôle aléatoire ou parce qu'ils ont un soupçon, les policiers madrilènes ont accès aux fichiers de l'agence régionale de santé. En Espagne, l'isolement est de dix jours en chambre individuel, quand on est malade du Covid-19 et c'est pareil pour les cas contacts. Pour une fête ou sur dénonciation, l'adresse de l'immeuble suffit. Dans l'instant qui suive, les policiers savent si une personne contaminée y habite. Ils peuvent ainsi intervenir immédiatement. Les amendes pour non-respect du confinement sont lourdes, de 600 euros minimum jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros en cas de récidive.

Toute l'info sur

Le 20h

Le commissaire Javier Fernandez de la police municipale de Madrid nous a précisé : "Lors d'une intervention, si une personne essaie de fuir ou si elle est nerveuse, on peut imaginer qu'elle cache quelque chose. Et peut-être qu'elle travaille alors qu'elle devrait être confinée". Les autorités espagnoles ont estimé que 500 personnes contaminées prendraient le métro chaque semaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Pfizer assure que l'UE sera livrée comme prévu au premier trimestre, selon Ursula von der Leyen

Covid-19 : Frédéric Mitterrand hospitalisé en urgence à Paris

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Lire et commenter