VIDÉO - Italie : nouveau tremblement de terre, des dizaines de blessés

DirectLCI
SÉISME - Un nouveau tremblement de terre, de magnitude 6,5, a frappé l'Italie, ce dimanche matin à 7h41. L'épicentre se situerait près de Norcia, dans la région de Pérouse. Ce séisme, ressenti jusqu'à Rome, a fait, pour l'instant, "quelques dizaines de blessés", dont un grave.

L'Italie s'est une nouvelle fois réveillée en tremblant. Ce dimanche matin, à 7h41, une violente secousse de magnitude 6,5 selon l'institut italien de sismologie, 6,6 selon l'institut américain de géologie, a été ressentie jusqu'en Autriche. D'après les médias italiens, l'épicentre du séisme se situerait près de Preci, dans la région de Pérouse. La plupart des habitants des villages alentours ont déjà été évacués.


C'est le séisme le plus puissant depuis 1980, avancent les sismologues. "Il n'y a pas de victimes, il y a quelques dizaines de blessés", dont un grièvement, a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la protection civile, Fabrizio Curcio. La Stampa fait état de neuf blessés, dont deux grièvement blessés au niveau de la poitrine.


Au total, 15.000 personnes sont désormais privées d'électricité et entre les maisons détruites, le trop grand risque d'effondrement des autres ou encore les voies d'accès bloquées : 100.000 ne pourront pas rentrer chez elle.

Lire aussi

A Norcia, bourg pittoresque situé dans la région de l'Ombrie, près de celle des Marches, les pompiers ont récupéré six blessés des décombres, selon La Stampa. Le maire Pietro Luigi Altavilla parle de vingt blessés. Les images de ce village montrent que plusieurs bâtiments se sont effondrés, dont la basilique San Benedetto, construite à partir du XIVe siècle. A Tolentino, trois personnes ont été retirées vivantes des décombres.

Lire aussi

Le maire d'Ussita, interrogé dimanche par la chaîne de télévision Rainews, a affirmé que tout ce qui était encore debout s'était écroulé dans son petit village, situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Norcia. De même, Arquata del Tronto est complètement détruit. Seule l'ancienne forteresse est resté quasiment intacte.


Ce nouveau séisme survient quatre jours après deux tremblements de terre de magnitude 5,5 et 6,1 dans le centre de l'Italie. Un premier séisme dans cette même région avait fait près de 300 morts le 24 août.

A Rome, on a constaté des fissures et des corniches tombées dans la basilique Saint-Paul. Le métro est fermé pour vérifications. La capitale italienne est à plus de 150 km de l'épicentre.

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter