VIDÉO - "Je t'aime Trump" : les frappes américaines applaudies dans les pays arabes soutenant l'opposition syrienne

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

RÉACTIONS - Le président américain a annoncé jeudi avoir ordonné une frappe militaire ciblée sur une base aérienne en Syrie d'où a été menée l'attaque chimique de mardi. Une action menée unilatéralement et saluée par les rebelles du pays et dans plusieurs puissances orientales.

Il affirme avoir agi dans "l'intérêt de la sécurité nationale" contre le président syrien Bachar al Assad. Donald Trump a ordonné ce jeudi une frappe militaire ciblée en réponse à l’attaque chimique ayant fait près de 86 morts. Peut-être avait-elle été prévenue ou a-t-elle dicté la marche à suivre à Donald Trump ? Une heure environ avant la manœuvre militaire, son ex-rivale, Hillary Clinton, avait déclaré que l’Amérique devrait, en représailles, cibler les bases aériennes syriennes : "Je pense que nous devrions l’empêcher de pouvoir bombarder des personnes innocentes et laisser tomber du gaz sarin sur eux".

Voir aussi

Les rebelles saluent l'action

Si les rebelles syriens saluent ce raid américain, ils insistent toutefois sur l'urgence de mener d'autres actions. "Frapper une base ne suffit pas, il y en a 26 autres qui s'en prennent aux civils (...) le monde entier devrait venir en aide aux Syriens menacés par le tueur Bachar al-Assad ", a affirmé la figure clé de  l'armée de l'islam, Mohammend Alloush sur son compte Twitter.

 "La frappe américaine contre l'arsenal utilisé par Bachar al-Assad est la première étape du bon chemin pour combattre le terrorisme et nous espérons que ça continuera (...) Je pense que le message politique est arrivé aux Russes et a été compris", a déclaré de son côté Issam Raes, le porte-parole du Front rebel du sud, à l'AFP. Enfin, le colonel Ahmed Osman, du Sultan Murad, groupe armé civil syrien, est clair : "Nous accueillons toutes les actions qui permettront de mettre un point final au régime qui comment les pires crimes de l'histoire".

Israël, Arabie Saoudite et Turquie unanimes

Si l'Iran, allié du régime syrien, "condamne vigoureusement" les frappes américaines contre une base militaire syrienne, d'autres pays du Moyen-Orient se rallient à la cause américaine. "Israël soutient totalement la décision du président Trump et espère que ce message de détermination face aux agissements ignobles du régime de Bachar al-Assad sera entendu non seulement à Damas, mais aussi à Téhéran, Pyongyang et ailleurs", a affirmé le Premier ministre, Benjamin Netanyahu. Un responsable au ministère saoudien des Affaires étrangères a qualifié de "courageuse" la décision de Donald Trump de frapper en Syrie. Côté turc, le vice-Premier ministre, Numan Kurtulmus, a considéré les frappes comme "positives".

En vidéo

Comment Trump a changé de position sur la Syrie

"Je t'aime Trump"

Sur l'internet arabe, aussi, le président américain est salué par les soutiens des rebelles, au point de lui accorder en l'espace d'une nuit le statut de sauveur. Quelques photomontages sont devenus très vite viraux.

Certains d'entre eux ont été relayés par la responsable du bureau de Washington pour Arab News, Joyce Karam. "Applaudissement pour Abu Ivanka" (le père d'Ivanka), peut-on lire ou encore, et plus explicite, "Trump je t'aime". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter