JO de Tokyo : le Covid-19 gagne le village olympique

JO de Tokyo : le Covid-19 gagne le village olympique

CLUSTER - À moins d'une semaine des JO à Tokyo, le Covid gagne le village olympique. Trois cas positifs ont été recensés : deux joueurs de l'équipe sud-africaine de football et un entraîneur de l'équipe sud-africaine de rugby à VII.

À quelques jours de l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août), les deux premiers cas de sportifs positifs au Covid-19 ont été enregistrés parmi les résidents du Village olympique, ont annoncé ce dimanche les organisateurs. Un troisième sportif malade logeant hors du village ayant également été découvert.

Toute l'info sur

Le WE

Une situation marginale au regard du nombre total de participants à ce rendez-vous planétaire : onze mille athlètes venus de 200 pays. Pour autant, les Japonais sont inquiets. "J'ai peur. Moi, je vis en Californie et je vais quitter le Japon avant les Jeux", affirme ainsi une habitante de Tokyo dans la vidéo en tête de cet article.

Une population très peu vaccinée

L'angoisse est identique du côté du monde médical qui est vent debout contre ces Jeux. Certains médecins craignent même un super cluster. "Dans le pays, il y aura beaucoup de déplacements, donc il y a un risque alarmant d'augmentation des contaminations. Il y a beaucoup de variants à l'étranger, si ces variants entrent dans notre pays, ça va être un gros problème pour le Japon", estime ainsi le professeur Masahiro Kami, médecin à l'institut de recherche sur la gouvernance médical. 

Il faut dire que la population japonaise est âgée et très peu vaccinée. Seulement un Japonais sur cinq a reçu les deux doses. C'est moitié moins que dans l'Hexagone. Étonnant pour un pays moderne qui dispose d'un excellent système de santé. La raison tient au fait que le Japon n'a pas réussi à accélérer son processus d'autorisation des vaccins qui imposait des longs essais cliniques locaux. Celui de Moderna a été autorisé quatre mois plus tard qu'en France. 

Les étrangers pointés du doigt

Résultat, aujourd'hui, les doses ne suivent pas la demande. Une jeune fille et sa grand-mère ont par exemple attendu de longues heures, dès cinq heures du matin, avant de pouvoir être vaccinées. "J'ai entendu qu'il n'y avait plus assez de vaccins. Je craignais de ne pas pouvoir prendre rendez-vous", avance la jeune femme.

Dans ce climat de tension, les étrangers sont parfois pointés du doigt pour leur non-respect des gestes barrières. Car au Japon, tout le monde porte le masque. Et honte à ceux qui ne respectent pas la règle. Sur internet, ces dernières semaines, des étrangers ont été pris en flagrant délit et les images ont choqué. "À l'étranger, j'ai vu les images dans les actualités, les gens ne mettent plus le masque dans plusieurs pays. Dans quelle mesure, le gouvernement japonais va-t-il pouvoir demander aux étrangers qui viennent ici de respecter nos règles ?", se demande une habitante. 

Lire aussi

Dans les quartiers touristiques, comme dans tout Tokyo, les restaurants doivent baisser le rideau à 20 heures et avec l'apparition des trois cas de Covid au Village olympique, le Japon retient son souffle. Cela devrait durer pendant tous les JO.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.